Jeune Rennaise séquestrée et torturée : six personnes mises en examen. Une enquête est ouverte

Six personnes âgées de 19 à 31 ans ont été mises en examen ce vendredi 4 juin. Elles sont accusées d'avoir séquestré, torturé et tondu une jeune Rennaise de 17 ans le 31 mai. Une information judiciaire est ouverte.

 

© FTV / Bruno Van Wassenhove

Ce vendredi 4 juin, le procureur de le République de Rennes a annoncé la mise en examen de six personnes et l'ouverture d'une information judiciaire  
Le 31 mai dernier, une jeune Rennaise de 17 ans était tombée dans un guet-apens tendu par une de ses connaissances. Elle avait été séquestrée, torturée et tondue.

Les investigations ont permis de conforter la version des faits rapportée par la victime à l’exception d'une blessure faisant suite prétendument à un coup de cutter lors de l’agression. Il s'est avéré que c'est la vistime elle-même qui s'est entaillée à coup de cutter chez elle avant les faits, précise le communiqué du procureur.

Six personnes déférées devant le parquet

Quatre femmes âgées de 19 à 31 ans et deux hommes de 20 et 21 ans ont été déférés au parquet ce vendredi 4 juin dans l'après-midi. A l'exception de la femme de 31 ans, aucun n'avait d'antécédents judiciaires. Un septième homme placé en garde à vue a été mis hors de cause.

Une information judiciaire confiée à un juge d’instruction a été ouverte. Les quatre femmes ont été mises en examen pour violences volontaires avec trois circonstances aggravantes : réunion, arme, guet-apens ainsi que pour enlèvement et séquestration avec libération avant le 7ème jour. Les deux hommes ont quant à eux été mis en examen pour violences volontaires avec trois circonstances aggravantes (réunion, arme, guet-apens).

Ils ont tous été placés sous contrôle judiciaire conformément aux réquisitions du parquet.

L'origine de cette violence se trouverait dans des différends sur les réseaux sociaux. Une partie de cette agression a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets