La Station Théâtre à la Mézière a ouvert ses portes, un appel à la désobéissance civile

Un appel à la "désobéissance civile" a été lancé ce samedi par des directeurs de théâtres partout en France. « Théâtres Ouverts », c'est le nom de cette opération pour défendre le spectacle vivant, à laquelle participait la Station-Théâtre de la Mézière, près de Rennes.

Des poèmes lus devant un public en forme d'acte de rébellion à la Station Théâtre de la Mézière
Des poèmes lus devant un public en forme d'acte de rébellion à la Station Théâtre de la Mézière © Philippe Queyroux - France Télévisions

Devant 70 personnes, ils sont montés sur scène à tour de rôle pour lire des poèmes, une heure durant. Un acte de rebellion, pour ces six comédiens, mais dans le strict respect des règles sanitaires, avec masques, distance et gestes barrières.
 

"Des respirations essentielles"

Retrouver les planches, les lumières, le temps d'une après-midi, voilà bien longtemps qu'une telle scène n'était plus possible. Eux, ils ont bravé l'interdit, enchaînant les poèmes. Une fronde en vers, en prose et avec des mots, "On a besoin de faire battre nos coeurs" explique l'artiste Jean-Louis Fouassier, et ça a battu fort aujourd'hui !" Un temps de retrouvaille avec le public aussi, un moment fort des deux côtés du rideau. "ça fait du bien s'exclame ainsi Hélène une spectatrice, on est là un peu pour soutenir ces actions de désobéissance civile, mais il faut absolument rouvrir les théâtres ce sont des respirations essentielles !" ce qu'appuie encore Florence "On se sent faire partie de quelque chose, actif... ça remet la pensée en route." 

La Station Théâtre à la Mézière a ouvert ses portes

"Une oeuvre de salubrité et de santé mentale"

Un appel à la désobéissance civile orchestré par le directeur de la Station Théâtre à La Mézière au nord de Rennes, Gwenael de Bood, pour qui cette réouverture était évidente : "Je ne sais pas les risques que l'on encourt, peut-être des amendes. Mais on fait une oeuvre de salubrité et de santé mentale, émotionnelle, créative, imaginaire, qui vaut autant que la santé physique et médicale", estime t-il.

 

Quarante théâtres ont aujourd'hui répondu à cet appel en France. La Grange Théâtre en Ille-et-Vilaine a elle aussi participé au mouvement. Un petit acte de rébellion pour alerter le gouvernement et espérer rallumer les projecteurs pour de bon. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture covid-19 santé société