Le match OM-Rennes reporté suite à des incidents au centre d'entrainement du club marseillais

La rencontre de Ligue 1 opposant Marseille à Rennes, initialement prévue ce samedi 30 janvier à 21h00, a été reportée sine die après des échauffourées survenues dans la journée au centre d'entraînement de l'OM.

Les supporters ont déployé des banderoles sur le parcours du bus des joueurs de l'OM vers la Commanderie.
Les supporters ont déployé des banderoles sur le parcours du bus des joueurs de l'OM vers la Commanderie. © FTV

Plusieurs centaines de supporters de l'OM en colère ont mené un coup de force ce samedi 30 janvier en début d'après-midi à la Commanderie, le centre d'entraînement du club, en lançant des fumigènes et pétards. Quelques-uns ont même réussi à pénétrer brièvement dans l'enceinte. 

Selon la préfecture de police, sept policiers ont été blessés et des véhicules dégradées, et 25 personnes ont été interpellées. 


À trois heures du début de la rencontre qui devait opposer le club marseillais au Stade Rennais à 21h, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé le report sine die de ce match de la 22ème journée du championnat de Ligue 1.

Le club rennais prend acte de cette décision et dénonce des "incidents intolérables".

Depuis plusieurs semaines, des opérations de contestation sont organisées par des supporters de l'OM avant les matches à domicile. Ce samedi, le déploiement de banderoles a été particulièrement massif avec des dizaines de messages apparus un peu partout dans la ville et largement repris sur les réseaux sociaux.

"Suivez AVB, cassez-vous tous", "Les Parisiens, cassez-vous", "Rendez nous l'OM","Les Olympiens vous haïssent" ou "Direction, c'est la fin", pouvait-on notamment lire sur ces banderoles installées sur des ponts autoroutiers, des rond-points ou jusque sur la Corniche qui surplombe la Méditerranée.

Plusieurs de ces messages visent directement le président Eyraud, très impopulaire parmi les supporters de l'OM, particulièrement remontés contre lui après une intervention dans une conférence sur le management lors de laquelle il avait évoqué le "danger" à avoir trop de Marseillais ou de supporters de l'OM au sein du club.

"JHE: Pas de Marseillais à l'OM ? Dégage d'ici", pouvait-on ainsi lire sur une banderole déployée au-dessus d'une voie rapide, et "JHE, Marseille te vomit" sur une autre installée rond-point du Prado, à quelques mètres du stade Vélodrome.

L'OM est actuellement seulement sixième de Ligue 1 après trois défaites consécutives en championnat.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc football sport om