Milan AC-Stade Rennais. "On ne pouvait pas manquer ça !" Une vague rouge de supporters au stade de San Siro

La grande migration a débuté. Entre 9 000 et 10 000 supporters des Rouge et Noir sont attendus au stade San Siro. Un record pour le club. Parmi eux, les "gars de la planche", une bande de copains fidèles des rendez-vous en Ligue Europa. Ambiance.

Pascal et sa bande de Tinténiac ont peu dormi, pour être aux aurores à l’aéroport de Nantes en ce jour de St Valentin. Départ 6:30. Direction Milan. Dans les couloirs de l’aéroport, la petite vingtaine de quarantenaires ne passe pas inaperçue : ils embarquent dans leurs bagages une planche à palets !

"C’est devenu une coutume, explique Pascal Corbe. La première fois c’était pour le 8e de finale retour face à Arsenal, en mars 2019. On avait joué dans le paquebot pendant la traversée. On s’est vite fait repérés…" 
Depuis, la bande que les médias surnomment "les gaziers de la planche", s’est perfectionnée : "Sur la première, on avait juste écrit avec des marqueurs. Aujourd’hui, l’un de nous a carrément acheté une graveuse pour inscrire les logos des clubs dessus !"

 

Une planche spéciale à chaque déplacement

C’est en effet devenu une habitude depuis maintenant six ans que le SRFC enchaîne les déplacements dans toute l’Europe. À chaque qualification européenne, ces supporteurs se déplacent, toujours plus nombreux et organisés. Arsenal, Glasgow, Villa Real… À chaque étape, ils confectionnent une nouvelle planche. "C’est pour le clin d’œil. La première a fait tellement de bruit sur les réseaux qu’Olivier Létang et Jacques Delanoë, qui étaient à la tête du SRFC à l’époque, nous avaient demandé si on pouvait la déposer au musée des légendes !... "

Si la première planche de l’histoire est ainsi depuis exposée dans les travées du Roazhon Park, celle destinée à Milan va faire plus de kilomètres : "De Nantes, on passe par Barcelone pour ensuite atterrir à Milan. On y jouera jeudi mardi après-midi avant le départ du cortège."

Dans la capitale de Lombardie, la bande de joueurs risque de croiser d’autres amateurs de palets. Entre 9.000 et 10.000 supporteurs rennais font en effet le déplacement. Un record dans l’histoire du club.

"Bon vol, bon match !"

Chacun son organisation. Train, voiture, avion… Tous les moyens sont bons pour rejoindre la Lombardie pour le Jour J. L’aéroport de Rennes s’est mis au diapason. Ce mercredi matin, certains employés n’hésitent pas arborer l’écharpe rouge et noire tout en enregistrant les bagages des passagers. "Bon vol, bon match".

Même son de cloque à bord. Journalistes et supporteurs en grande majorité, la plupart des passagers ont le même objectif: assister à ce match de barrage aller de Ligue Europa. "C’est la première fois que le Stade Rennais joue Milan, on ne pouvait pas manquer ça !" A la sortie de l’avion, l’hôtesse salue et lance à chacun un "Bon match !" approprié.

Il fait 14 degrés ce mercredi midi en Lombardie. Mais d’ici jeudi soir et la confrontation entre Rossoneri et Rouge et Noir (les deux équipes arborent les mêmes couleurs) dans le mythique stade San Siro, les esprits devraient progressivement s’échauffer.