Noël à Rennes : la maraude des jeunes réchauffe le coeur

En ce jour de réveillon, une vingtaine de jeunes s'est donnée rendez-vous au centre-ville de Rennes pour apporter un repas chaud, des vêtements et des produits d'hygiène aux sans-abri. Une belle leçon de savoir-vivre !

Des vêtements, des repas chauds et des produits d'hygiène ont été récoltés par de jeunes Rennais. Ils les ont ensuite distribués aux personnes les plus dans le besoin.
Des vêtements, des repas chauds et des produits d'hygiène ont été récoltés par de jeunes Rennais. Ils les ont ensuite distribués aux personnes les plus dans le besoin. © Catherine Deunf-France Télévisions

Ils et elles s’appellent Nour, Soumiya, Mouna,Yasmine, Gormacq, Akele, Salima ou Samy… Ils ont entre 15 et 22 ans pour la plupart d’entre eux. Et en ce soir de réveillon de  Noël, ils consacrent du temps aux autres, à ceux qui ont moins de chance qu’eux.

Ce soir, comme d’autres soirs, ils arpentent les rues du centre-ville de Rennes à la rencontre des sans-abri. Gormacq, du haut de ses 2 mètres (2.01m pour être exacte) pousse le caddie rempli de barquettes de cousous chaud. Les autres portent des sacs remplis de vêtements ou de produits d’hygiène.

 

Valises remplies de vêtements, caddie, sacs : tout est prêt pour la distribution.
Valises remplies de vêtements, caddie, sacs : tout est prêt pour la distribution. © Catherine Deunf-France Télévisions

 

"J’ai compris la chance que j’ai d’avoir un toit"

 

"Pour moi, peu importe que ce soit Noël ou pas, explique Elhoucin, je souhaitais donner du temps. On ne va pas attendre que tout vienne des autres." Elhoucin a déjà offert des dons, mais cette fois il est venu avec Yasmine, sa fille de 17 ans pour participer à la maraude. Pour eux, c'est une première.

D’autres sont des habitués, comme Ami. Cette étudiante ivoirienne en est à sa troisième distribution : "La première fois, j’ai ressenti beaucoup d’émotion. J’ai compris la chance que j’ai d’avoir un toit et le minimum pour vivre."

 

 

 Trois associations à l'origine de la maraude

 

Tous ont répondu à l’appel sur les réseaux sociaux de trois associations rennaises : YeLinHan (qui signifie ‘réussir là où nul ne s'y attend’ en fon, langue du Bénin), Avenir et RennEspoir. Une dizaine de familles a cuisiné des couscous, d’autres ont donné des vêtements ou versé de l’argent sur les cagnottes en ligne de ces associations.

"Ça fait du bien de voir du monde", sourit Philippe alors que les bénévoles lui offrent un repas chaud et des vêtements. Elodie, bénévole, en profite pour lui rappeler ses droits à la CMU (couverture maladie universelle) et le pousser à effectuer les démarches. Plus loin, place Charles de Gaulle, c’est un réfugié érythréen, qui se réjouit du blouson qu’on lui offre.

 

Distribution de vêtements récupérés grâce à des dons.
Distribution de vêtements récupérés grâce à des dons. © Catherine Deunf-France Télévisions

 

Un hommage aux parents, à ceux qui se lèvent à 5h du matin

 

"Avec le Covid, les sans-abri sont encore plus isolés, analyse Salima, la jeune présidente de RennEspoir. Il y a d'abord eu le confinement et puis maintenant les gens évitent d’aller vers eux par peur du virus."

© Catherine Deunf-France Télévisions

 

Akele, à la tête de YeLinHan, profite de ces rencontres avec des personnes totalement démunies pour enseigner des valeurs aux jeunes bénévoles. "Cette action est un hommage aux parents, à ceux qui se lèvent à 5h du matin pour que vous ayez l’essentiel pour vivre." Et de leur faire remarquer à quel point certaines exigences matérielles peuvent être déplacées de leur part.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société économie solidarité