• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Olivier Mellano, sur la terre comme au ciel

Olivier Mellano et l'orchestre de guitare, en répétition en septembre 2012. / © @ Richard Dumas
Olivier Mellano et l'orchestre de guitare, en répétition en septembre 2012. / © @ Richard Dumas

Dans le prolongement de "L'île électrique", présentée aux Trans en 1998, Olivier Mellano revient avec "How we tried...", pièce contemporaine aux multiples facettes. Grande première : les Transmusicales investissent l'Opéra.

Par Stéphane Grammont

Olivier Mellano est un touche à tout. Non pas homme-orchestre, malgré ses compétences au violon, piano et à la guitare. Mais homme d'orchestres, et de rencontres. Il y a quelques paires d'années, il accompagnait Dominique A et Christophe Miossec, frayait avec Laétitia Shériff et d'autres de la scène pop-rock rennaise, tâtait du hip-hop avec Psykick Lyriah. Puis est venu le temps des échappées solitaires.

Olivier Mellano, aspiré par un espace plus abstrait, "plus éthérique" dirait-il, a quitté la terre. Il s'est éloigné du bon pop-rock du terroir rennais pour prendre les chemins du baroque, du contemporain. Avec "La chair des Anges", il étonne et fait tourner la tête de tout bon disquaire. Rangé au rayon classique, l'album propose deux chants a capella et en latin, une pièce pour guitares, une autre pour deux clavecins, et pour finir des noms à coucher dehors (As The Fire's Tongues Of Earthly Pleasures Licks The Holy's Wings).

On ne s'étonnera donc pas du nom complet du projet qui animera l'opéra durant ces Transmusicales: How we tried to find a combination of notes to show the invisible or even the embrace of eternity.

Il y sera question de rendre palpable l'invisible et tortueux chemin que prend la création. Un propos qui se prête à ravir à l'enchaînement heureux qui a conduit Olivier Mellano a enregistrer un deuxième album chez Naïves classique, à partir d'une commande de l'orchestre de Bretagne sur laquelle se sont greffées  trois interprétations Nouvelles. Quatre mouvements où l'on croise à nouveau musique baroque, chant lyrique, toujours l' orchestre de 17 guitares, du hip-hop, et enfin trois films qui sortiront en DVD.

How we tried (extrait)
How we tried, répétition avec 17 guitaristes et un chanteur

Ces allers-retours entre une scène rock (son nouveau projet MellaNoisEscape) et les orchestres symphoniques, n'étonnent plus ceux qui suivent Olivier Mellano. Déjà en décembre 1998, il présentait aux Transmusicales "L’Île Électrique", une pièce pour huit guitares. Celles du Pink Iced Club, que l'on retrouve bien sûr dans l'aventure de "How we tried..." dont parle Olivier Mellano dans cette interview:

DMCloud:16421
L'interview d'Olivier Mellano

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les supporters au champagne à la gare de Rennes

Les + Lus