Parkinson : une opération à cerveau ouvert au CHU de Pontchaillou de Rennes

La neurologue examine le cerveau du patient avant l'intervention
La neurologue examine le cerveau du patient avant l'intervention

Depuis 15 ans, des personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent bénéficier d'implants d'électrodes, dans le cerveau. L'intervention est un vrai défi pour le patient qui doit rester éveiller. Notre équipe a suivi celle de Daniel.

Par Stéphane Grammont et Emilie Colin

C'est le gros plan de votre magazine d'enquête de région Génération Breizh, vendredi à 23h. L'équipe de France 3 Bretagne a pu filmer l'opération à cerveau ouvert de Daniel, 50 ans et atteint de la maladie de Parkinson. L'intervention a eu lieu récemment au CHU de Pontchaillou de Rennes. 

Après avoir été diagnostiqué il y a 6 ans, cet ancien marathonien voit ses capacités physiques ébranlées. Il doit arrêter la course à pieds. Peu à peu, sa marche est aussi altérée. Il décide alors d'affronter un nouveau challenge et d'opter pour l'implant d'électrodes directement dans le cerveau. 

Cette pratique permet d'atténuer les symptômes de la maladie et existe depuis 15 ans. Elle ne concerne pourtant que 10% des patients. Le processus est lourd : la personne doit rester consciente pendant environ huit heures, afin de répondre aux stimulis des médecins et vérifier que les électrodes sont bien installées. Avant l'opération, plusieurs critères sont pris en compte comme la forme physique mais aussi le mental. 

Opération à cerveau ouvert d'un malade de Parkinson
Hélène Pedech, Christophe Rousseau, Hélène Notat



La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une affection dégénérative, rare avant 45 ans, touchant 1,5 % de la population de plus de 65 ans, qui atteint autant les hommes que les femmes. La lésion fondamentale est la dégénérescence d’un certain type de neurones : les neurones dopaminergiques. Ces derniers produisent de la dopamine, l'une des substances neurotransmettrices du système nerveux. Cette maladie se traduit par un déficit en dopamine dans le cerveau et se manifeste par des troubles des mouvements (lenteur, raideur, tremblements). 

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus