Pollution et circulation : vignette obligatoire pour les conducteurs rennais

Les conducteurs rennais seront bientôt soumis à la vignette obligatoire dans le cas de pics de pollution / © T. Peigné - France 3 Bretagne
Les conducteurs rennais seront bientôt soumis à la vignette obligatoire dans le cas de pics de pollution / © T. Peigné - France 3 Bretagne

Le nouveau dispositif de gestion des pics de pollution a été validé par le Préfet d'Ille-et-Vilaine. Il entrera en vigueur au 1er octobre 2018. Parmi les mesures phares, la mise en place de la circulation différenciée avec l'obligation du port de la vignette Crit' Air sur le pare-brise. 

Par A.Castier

C'est le grand retour de la vignette pour les automobilistes de la métropole rennaise. Une vignette dédiée cette fois ci à la lutte contre la pollution émise par les transports et les déplacements urbains. Le préfet d'Ille-et-Vilaine a approuvé le nouveau dispositif de gestion des pics de pollution avec la mise en place de la circulation différenciée. La circulation sur la rocade n'est pas concernée. 


Les véhicules de plus de 20 ans restent au garage 


Au quatrième jour de l'épisode de pollution, seul l'automobiliste muni d'une vignette Crit'Air sera autorisé à circuler. Pour les véhicules les plus polluants, la voiture devra rester au garage jusqu’à la fin de l’épisode de pollution. Cela sera le cas pour les véhicules de plus de 20 ans qu'ils soient essence ou diesel, soit 11% des véhicules circulant actuellement dans la métropole rennaise. Cette simple restriction devrait permettre de supprimer plus de 20% de la pollution émises par les véhicules. 

Les véhicules construit entre 1997 et 2010 seront eux classés selon leur ancienneté et leur type de moteur en cinq catégories. 

Quelle vignette pour votre voiture: les différentes catégories / © Préfecture d'Ille-et-Vilaine
Quelle vignette pour votre voiture: les différentes catégories / © Préfecture d'Ille-et-Vilaine

On recense chaque année quatre à cinq épisodes de pollution de plus de quatre jours. La restriction s’étendra aux véhicules munis d’un certificat N°4 et N°5 (environ 25% des véhicules) à partir du 6 ème jour du pic de pollution (1 jour par an en moyenne).

Tous les propriétaires de véhicules motorisés sont désormais invités à se procurer d’ici le 1er octobre 2018 la vignette Crit’Air à apposer sur le pare-brise, au prix de 4,18 euros en se connectant sur : www.certificat-air.gouv. Cette vignette est obligatoire pour tout type de véhicule souhaitant circuler dans Rennes et sa métropole. 


Limitation de vitesse


Le dispositif de circulation différenciée s'accompagne également de mesure de réduction de la vitesse. Dès le lancement de la procédure d'alerte en cas de pic de pollution, il faudra baisser de 20km sa vitesse sur l'ensemble du département d'Ille-et-Vilaine pour les voies limitées à 110 ou 130 km. 

La métropole rennaise n'en n'est pas à sa première tentative de lutte contre les dyoxides d'azote et les particules fines.
En 2003 et 2004, les journées sans voitures ont été expérimentées pour attirer les usagers vers les transports en commun ou favoriser les déplacements à vélo. Mais l'opération n'a pas duré. 

15 ans plus tard, la métropole a grossi, le trafic péri-urbain s'est encore intensifié, les alertes-pollutions se multiplient, alors, à titre d'expérience la métropole décide en 2015 d'abaisser la vitesse de 20km/h sur la rocade de Rennes. Au bout d'un an, les résultats de l'expérience sont mitigés. Les taux d'émission ont baissé pour toutes les sections de rocades passées de 110 à 90. Par contre, le passage de 90 à 70km/h ne s'avère pas concluant, l'expérience à 70 est donc abandonnée, on roulera à 90 partout.






A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus