• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Pourquoi Rennes accueille-t-elle de grands procès médiatiques ?

Daniel Legrand fils à son arrivée ce matin au tribunal de Rennes / © Adélaïde Castier
Daniel Legrand fils à son arrivée ce matin au tribunal de Rennes / © Adélaïde Castier

Après la relaxe prononcée pour les policiers lundi dans l’affaire de Clichy, s’est ouvert ce mardi, le 3ème procès d’Outreau à Rennes. Cette année, le tribunal a accueilli trois grandes affaires avec le procès Agnelet. Pourquoi ces affaires délicates sont-elles arrivées à Rennes ?

Par NFM

Depuis le début de l’année, le tribunal de Rennes vit au rythme de grands procès médiatiques. La semaine dernière, elle confirmait un non-lieu dans l’affaire des cinq marins morts dans le naufrage du Bugaled Breizh. Mais parfois elle juge des procès qui n’ont pas de lien direct avec la Bretagne. On parle alors de procès délocalisés.


Pourquoi délocaliser des procès ?

C’est sur décision de la Chambre criminelle de la Cour de cassation que les procès sont délocalisés. Il s'agit souvent d'affaires dites sensibles, qui ont suscité une emballement médiatique aussi bien national qu'international. La Cour fait le choix de dépayser le procès loin de sa région d'origine pour un lieu plus neutre et un climat plus apaisé. Un choix souvent apprécié des avocats. 

Quelle conséquence pour la Cour d'Appel de Rennes ?

Ces procès délocalisés nécessitent pour la Cour le déploiement d'un dispositif renforcé. Pour ce 3ème procès Outreau, par exemple, 101 journalistes ont été accrédités. Une affluence hors norme qui oblige le tribunal à ouvrir une salle de vidéo de retransmission.

Après Outreau, ce sera l’affaire Meilhon

Ce procès d'Outreau devrait durer trois semaines. La Cour d’Assises pour Mineurs jugera l’un des acquittés, Daniel Legrand fils, pour des faits présumés commis alors qu'il était mineur. Il est accusé de viols en réunion sur des mineurs de moins de 15 ans. 

Délocalisation procès Outreau à Rennes
A. Castier, T. Bouilly, C. Deunf / avec Maitre Léon Lef Forster - avocat de Kevin et Dimitri Delay - Parties civiles, Stéphane Durand Souffland Chroniqueur judiciaire au Figaro - Rodolphe Jarry Secrétaire Général du Parquet de Rennes

En juin, le procès en appel de Tony Meilhon, accusé du meurtre de la jeune Laetitia Perrais en janvier 2011, se tiendra également devant la cour d'Assises de Rennes.
 



A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus