Rennes - Bordeaux (2-2) : un nul à rebondissements

Difficile de croire que cette rencontre au Roazhon Park s'est terminée en match nul 2-2, tellement le match a connu des rebondissements, les "Rouge et Noir" prenant le devant à deux reprises et ratant un pénalty dans les arrêts de jeu.

La réaction des joueurs du Stade Rennais après avoir raté un penalty à la dernière minute de jeu face à Bordeaux
La réaction des joueurs du Stade Rennais après avoir raté un penalty à la dernière minute de jeu face à Bordeaux © AFP - D. Meyer
Rennes, qui avait l'occasion de revenir à trois points de la deuxième place, se retrouve 8e au classement provisoire du championnat de Ligue 1.

L'entraîneur Philippe Montanier a pu compter sur le retour de Paul-Georges Ntep et faire débuter le jeune Ousmane Dembélé (18 ans), pour sa première titularisation en Ligue 1. Le duo, très remuant sur les ailes, s'est mis en évidence à la demi-heure de jeu, quand Ntep, bien décalé par Abdoulaye Doucouré, a choisi de délivrer une véritable offrande à Dembélé seul à trois mètres des buts, plutôt que de frapper au but, pour le 1-0 (31e minute).

Une aubaine pour les Bretons qui n'avaient été dangereux jusque là que grâce à une tête de Clément Chantôme vers ses buts, sur un corner (8e) et par Nicolas Pallois qui avait dévié un centre de Ntep au ras de la lucarne de ses propres cages (16e).

La seconde période a été tout aussi brouillonne que la première, jusqu'à un éclair de Kamil Grosicki, qui a lobé subtilement Cédric Carasso de l'entrée de la surface, sur un service de Doucouré (2-1, 76e).

Bordeaux revient à deux reprises

Malheureusement pour eux, les Bretons ont payé au prix fort la fébrilité de leur défense, malgré un Benoît Costil en grande forme, et ont laissé Bordeaux revenir à chaque fois trop rapidement après leurs buts. Les Rennais n'ont plus battu les Girondins en championnat depuis huit matches. Costil a pourtant signé deux beaux arrêts consécutifs devant Wahbi Khazri et Chantôme (34e). Mais à la 41e minute, si Costil était encore bien placé pour détourner une frappe de Khazri, Enzo Crivelli rôdait dans la surface, pour égaliser dans le but vide (1-1). Même scénario en deuxième période, où le latéral Diego Contento était servi par Nicolas Maurice-Belay, éliminait Fallou Diagne, avant de fusiller Costil (2-2, 78e).

La guigne avec les penalty ?

Dans les arrêts de jeu, les Rennais obtenaient même un pénalty consécutif à une main de Chantôme, à la grande colère des Bordelais. Pallois était expulsé pour un coup de sang depuis le banc de touche. Mais Sio ratait la balle de match, arrêtée par Carrasso. C'est le quatrième penalty manqué par le Stade Rennais cette saison.

Réaction de Philippe Montanier, l'entraîneur de Rennes

"Forcément, quand vous avez un pénalty dans les arrêts de jeu, vous avez la balle de match, c'est le scénario du match qui est décevant. Mais on doit peut-être gagner le match avant. On a réussi à prendre l'avantage deux fois et le fait de se faire rejoindre rapidement [on a manqué de rigueur, je pense, après nos buts], c'est ça aussi qui est dommageable".

"C'était un match un peu fou, peut-être spectaculaire, mais forcément les entraîneurs que nous sommes, nous préférons des matches un peu plus maîtrisés. C'est vraiment dommage d'avoir cette balle de match, mais ça fait partie du football".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc ligue 1 football sport