Dégâts à Rennes: la ville demande des indemnisations pour les commerçants

Plusieurs centaines de Gilets jaunes ont manifesté dans le centre-ville de Rennes malgré l’interdiction. Ils ont rejoint une manifestation contre la loi Asile-immigration. Des casseurs ont provoqué des dégâts. La ville de Rennes demande des indmnisations pour les commerçants.
 
Une vitrine brisée à Rennes lors d'une manifestation interdite de Gilets jaunes
Une vitrine brisée à Rennes lors d'une manifestation interdite de Gilets jaunes © Sylvaine Salliou
Une manifestation a eu lieu ce samedi après-midi, réunissant autour de 1 500 personnes contre la loi Asile-immigration.

Plusieurs centaines de Gilets jaunes s’y sont joint. Dans le centre-ville, où les manifestations ont été interdites pour ce samedi 02 février, les forces de l’ordre "ont été confrontées à près de trois cents individus très hostiles et agressifs".

 

Ils étaient "extrêmement mobiles et équipés pour casser" ajoute le communiqué.

Ils ont cassé une dizaine de vitrines de commerces et endommagé des distributeurs de billets. 5 individus ont été interpellés.

La ville de Rennes a demandé le rétablissement de la commission de suivi et d'indemnisation qui avait été mise en place par la préfecture au printemps 2016, suite aux manifestations étudiantes.

"La longueur inédite du mouvement social que notre pays connait et ses traductions rennaises fragilisent fortement l'activité des commerçants" indique l'adjoint au maire Marc hervé dans un communiqué.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société