Morlaix: quatre interpellations lors de la manifestation des Gilets jaunes

L'usage de gaz lacrymogènes lors de la manifestation des Gilets jaunes à Morlaix le 02 février - / © Fred Tanneau / AFP
L'usage de gaz lacrymogènes lors de la manifestation des Gilets jaunes à Morlaix le 02 février - / © Fred Tanneau / AFP

La ville de Morlaix accueille la manifestation régionale des Gilets jaunes, qui met l'accent sur la dénonciation des violences policières. Environ 1 500 personnes, selon les autorités, ont convergé vers le centre-ville, où sont apparues des tensions avec les forces de l'ordre.
 

Par Stéphane Grammont (avec AFP)


La manifestation des Gilets jaunes, partie depuis deux ronds-points en périphérie de la ville, est arrivée dans le centre-ville de Morlaix. Le cortège était gros d'un millier de personnes environs, qui s'est d'abord rassemblé place de la Mairie, puis a pris la direction de la sous-Préfecture. 
 


Là, des manifestants ont tenté de forcer un barrage près du bâtiment, après que des projectiles aient été lancés en direction des forces de l'ordre.

Des gaz lacrymogènes ont été utilisés par les forces de l'ordre. Deux policiers ont été blessés, et quatre personnes ont été interpellées, dont l'une a été blessée à la tête.

 

Dès la fin de la matinée, les premiers manifestants venus du Finistère, des Côtes d'Armor ou d'Ille-et-Vilaine, s'étaient retrouvés aux deux points de rendez-vous.

Parmi les manifestants, certains portaient ainsi des bandages sur la tête ou les membres tâchés de rouges et symbolisant les violences policières. "Soutien à nos blessés, stop aux mutilations", pouvait-on lire sur une pancarte.    

"Macron démission, Macron démission", ont scandé les manifestants en rejoignant le centre-ville en début d'après-midi.


Déploiement de banderoles et réunions de coordination, comme celle des "médics" (chargé des premiers secours) ou des "escorts" (chargés de la sécurité), se sont tenus sur les ronds-points de Saint Martin des Champs. L'autre point de rendez-vous est près de l'aéroport, au nord de la ville.

La RN12 a été fermée à partir de 10h30 et jusqu'à 15h dans le sens Paris-Brest. Une déviation a été mise en place à hauteur de Plouigneau. Dans le sens Brest-Paris, on circule sur une seule voie entre Saint-Thégonnec et Morlaix.
 


Les cortèges se sont élancés vers 13h pour se rendre en centre-ville. Certains évoquent un rassemblement devant le commissariat, puisque c'est la dénonciation des violences policières qui est au cœur de cette 12ème journée de mobilisation des Gilets jaunes.
 


Les autorités ont pris les devants en annulant le marché hebdomadaire. Certains magasins sont fermés, d'autres ont protégé leur vitrine par des panneaux de bois.

Le mobilier urbain a été en partie démonté, ou protégé, comme les horodateurs.

L'alcool a été interdit sur la voie publique, et des barrages filtrants ont été mis en place à l'entrée de la ville par la Préfecture, qui a appelé les manifestants à faire preuve de responsabilité.

 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus