Rennes. Des consultations d'ostéopathie gratuites pour les étudiants

A Rennes, les étudiants continuent de s'entraider. Ainsi, dans la mesure où les futurs ostéopathes ont besoin de corps bien vivants pour s'exercer, l'institut d'ostéopathie basé sur le site de Ker-Lann à Bruz, propose depuis quelques semaines, des consultations gratuites aux étudiants du campus.

L'Institut d'ostéopathie de Rennes, sur le campus de Ker Lann à Bruz, a mis en place des consultations gratuites pour les étudiants
L'Institut d'ostéopathie de Rennes, sur le campus de Ker Lann à Bruz, a mis en place des consultations gratuites pour les étudiants © B. Van Wassenhove - France Télévisions

L'ostéopathie à moindre coût, c'est déjà une réalité sur Rennes depuis plusieurs années, à l'Institut d'ostéopathie de Rennes Bretagne situé sur le campus de Ker Lann à Bruz, comme au centre de formation Bretagne Ostéopathie à Rennes. Et en temps normal les étudiants bénéficient déjà de tarifs préférentiels, de 5 euros la consultation. Dans la clinique de l’Institut d’ostéopathie, ces consultations sont l'occasion pour les élèves de pratiquer en réel sur des patients.
 

Avec le confinement, des douleurs spécifiques chez les étudiants

Depuis un mois, ces consultations sont même devenues totalement gratuites pour les étudiants. Laurie, étudiante en sport a donc saisi l’occasion. Durant trois-quarts d’heure elle va pouvoir bénéficier des soins de Léo Vincent, élève en 5e année, mais toujours sous le contrôle de son professeur. Avec le confinement et le manque d’activité sportive, celui-ci constate des douleurs spécifiques chez ces jeunes "Beaucoup de troubles fonctionnels au niveau articulaire, que ce soient des douleurs au niveau des cervicalesou au niveau des lombaires et puis aussi des choses qui sont un petit peu liées au caractère anxiogène, comme des oppressions thoraciques" explique l'enseignant, Hakim Mhadhbi, responsable de la clinique de l'Institut Rennes-Bretagne d'ostéopathie.
 

Une action de solidarité envers les étudiants

Et avec ces consultations offertes aux jeunes, l'étudiant lui progresse dans sa pratique et dans sa formation. Des séances qui sont aussi pour l'Institut et ses élèves, l’opportunité d’une action solidaire. Un système où tout le monde est gagnant.« J’aurais peut-être attendu que ce soit vraiment très très douloureux pour me dire, bon là faut faire quelque chose. Et c’est vrai que là ,vu que c’est gratuit, ça nous incite à y aller » remarque dans un sourire Laurie, étudiante à l'Ecole Normale Supérieure (Sciences du sport et éducation physique), allongée sur la table d'examen. "On voit un peu plus d’étudiants qui viennent consulter à la clinique, indique Léo de son côté, du fait de la situation sanitaire, du fait qu’ils sont dans leur appartement, qu’ils côtoient un peu moins de monde".
 

Une façon d'augmenter le nombre de consultations de la clinique

Depuis le confinement, l’institut propose également des soins au personnel des Ehpad. Une pratique altruiste mais bénéfique aussi pour ses élèves. Leur cursus nécessite 1500 heures de stage et 150 consultations. Les séances pratiques ont été rendues difficiles avec le Covid et ont nécessité de renforcer l’activité de la clinique, comme le signale sa directrice Marylène Bourgin. « Du fait qu’il n’y a plus de sport à l’extérieur, il y a moins de stage en externe et on a été obligé de se concentrer sur la clinique interne pour pouvoir augmenter notre nombre de consultations. » Les étudiants sont donc les bienvenus pour ces séances. L’opération va continuer jusqu’à la fin de l’année scolaire.

A noter également que l'Institut appartient au réseau solidaire "Les Suspendus de Rennes". Sur le principe des "cafés suspendus", des consultations d'ostéopathie peuvent être pré-payées. Sous forme de don, et lorsque le montant atteint 10 €, il se transforme en consultation.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité santé société université éducation