Rennes : fini de vous faire importuner, ce bar vous propose un cocktail anti-relous

L'oeil d'Horus. C'est le nom du cocktail que l'on peut désormais commander dans un bar rennais, dès que l'on se sent en insécurité ou embêté par un autre client. Ce nom fictif permet d'alerter les barmen. 
L'Oeil d'Horus, un moyen d'alerter les barmen en cas de harcèlement
L'Oeil d'Horus, un moyen d'alerter les barmen en cas de harcèlement © France 3 Bretagne
Un cocktail fictif, l'oeil d'Horus, s'ajoute désormais à la carte du Meltdown, un bar rennais.

Affiché depuis le 4 janvier, ce cocktail se veut surtout un nom de code entre les clients et le personnel du bar, pour signaler des situations de harcèlement.


Franck Hillion fait partie des habitués. Il s'est rendu compte qu'à plusieurs reprises, des clients se faisaient importuner, les filles notamment. Le Meltdown ne tolère pas ce genre de situation. "Le harcèlement n'est pas une blague, nous on veut que ce soit de notre responsabilité. Le confort du client, ça fait partie de notre travail", indique Étienne, le gérant.
  

Horus, le dieu protecteur


Franck est celui qui a trouvé le nom du cocktail, inspiré par cette initiative qui existe déjà dans les pays anglo-saxons (safe word cocktail). "Je cherchais un nom symbolique, explique t-il. L'oeil d'Horus était un symbole de protection pour les pharaons dans leur vie et l'au-delà. Maintenant, c'est plus un symbole de protection de santé et d'intégrité."  
 
Hasard de ce choix, il correspond aussi à l'ambiance du lieu centré autour des jeux vidéos. L'un des héros d'Overwatch porte un tatouage de l'oeil d'Horus. 

Sur place, il suffit de prononcer son nom pour lancer une alerte au personnel. " L'idée cest de voir la "victime" discrètement et de lui demander ce qu'il se passe. Ensuite, on va voir la personne mise en cause et on essaie de régler ça avec elle. Avertissement d'abord, ensuite on peut la mettre dehors." Dans le cas de filles qui ne se sentent pas en sécurité, on peut leur proposer de les raccompagner pour ne pas qu'elles rentrent seules chez elles ", explique Franck. 

L'initiative est bien accueillie par la clientèle. L'oeil d'Horus ne se cache pas. Sa présence est signalée sur des affiches. Son côté dissuasif rassure les clients.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société femmes