Rennes : les chercheurs de l'Inra inventent les blés bios de demain

C'est la pleine saison des moissons, période attendue par les agriculteurs, mais également par les chercheurs de l'Inra. Le centre de Rennes travaille sur des variétés de blés bios. L'objectif est de sélectionner des blés plus résistants et plus productifs, dans l'idée de réduire les importations

Du blé, dont on fait la farine, qui ensuite se transformera en pain, élément toujours essentiel de la gastronomie. Depuis 1975, une équipe de chercheurs de l'Inra de Rennes travaille sur des variétés de blés, nécessitant le moins d'intrants possibles. Mais depuis, elle a aussi orienté ses travaux vers l'agriculture biologique. Cela fait ainsi 16 ans, que Bernard, l'ingénieur de recherche et Christian, l'agriculteur font pousser des blés biologiques. A quelques jours de la moisson, les deux hommes semblent plutôt satisfaits des nouvelles productions.

250 blés différents semés par l'Inra

Cette année encore 250 blés différents ont été semés sur 920 parcelles de test de l'Inra. Tous ces blés sont destinés a priori à la fabrication du pain. Mais chaque variété a ses caractéristiques propres. Pour le scientifique, l'objectif est donc de sélectionner celles qui seront les plus adaptées aux contraintes des producteurs. Celles de meilleure qualité, offrant les meilleurs rendements, les plus résistantes aux maladies et aux indésirables. L'idée c'est bien de booster la production française, pour importer le moins possible. Actuellement, en France 30% du blé bio est en effet importé.


Le plus grand site expérimental en France à travailler sur les blés bios


Le site de l'INRA de Rennes est le plus grand site expérimental en France à travailler sur la sélection de variétés de blés biologiques. Identifier, tester et consolider un blé bio panifiable est un travail long et rigoureux. Pas moins de dix années sont nécessaires pour sélectionner, à partir de croisements, une lignée de blé. Ensuite il faudra encore deux années pour semer et tester ces blés. Les recherches ont payé, avec pour résultats, l'inscription au catalogue officiel en 2011 de deux nouvelles variétés, Skerzzo et Hendrix. Une première en France.
Et ce n'est pas fini, à l'automne prochain, trois nouvelles lignées de blé bio, vont être testées à plus grande échelle, pour une inscription en 2018.

Reportage à Rennes et au Rheu (35) de Maylen Villaverde et Benoît Levaillant

Reportage à Rennes et au Rheu (35) de Maylen Villaverdé et Benoît Levaillant - Interviews : Bernard Rolland, ingénieur de recherche, INRA - Christian Mogis, agriculteur bio propriétaire des terres
Interviews :
- Bernard Rolland, ingénieur de recherche, INRA
- Christian Mogis, agriculteur bio propriétaire des terres