Rennes : Nathalie Appéré élue deuxième meilleure maire du monde

Nathalie Appéré a été élue maire de Rennes en 2014. / © Emmanuel Pain / Rennes Ville et Métropole
Nathalie Appéré a été élue maire de Rennes en 2014. / © Emmanuel Pain / Rennes Ville et Métropole

La maire de Rennes a été désignée deuxième meilleure maire du monde par la fondation londonnienne City Mayors, derrière l'Italienne Valeria Mancinelli. Un "World Mayor Commandation" très honorifique que l'élue veut "partager avec les Rennais(e)s".
 

Par Valérie Chopin



Pour la 9ème édition du « World Mayor Prize » (en français : le prix du meilleur maire du monde) la fondation « City Mayors » avait en effet décidé de mettre à l’honneur les élues.  Des femmes, à la tête de petites cités ou de grandes métropoles, qui contribuent  « au bien-être des villes, à l’échelle nationale et internationale ».

62 maires du monde entier avaient d’abord été repérées, puis en septembre dernier : une « short list » avait été publiée. Comme toutes les finalistes (au nombre de 27) Nathalie Appéré avait alors dû rédiger un manifeste.

27 finalistes


Un essai (toujours lisible sur le site des World Mayor 2018) dans lequel la maire de Rennes résume son histoire personnelle, mais aussi son action en tant qu’élue à la tête de la capitale bretonne depuis 2014) et ses engagements en matière de démocratie, environnement et solidarité.

Des arguments qui ont visiblement plu, puisque Nathalie Appéré termine 2ème, derrière la maire d’Acône en Italie, ex aequo avec Ros Jones, maire de Doncaster (Royaume-Uni), Charlotte Britz, maire de Sarrebruck (Allemagne) et Beng Climaco, le maire de Zamboanga City (Philippines) : « La maire de Rennes incarne une nouvelle forme de fierté civique » argumentent les organisateurs qui ont beaucoup aimé son engagement écologiste, s’appuyant entre autres sur le budget participatif qu’elle a lancé, et qu’ils qualifient de « petite révolution ».
 

"Dépasser les plafonds de verre sous lesquels on veut parfois cantonner [les femmes]"

Sur les réseaux sociaux, certains saluent, d’autres sont plus critiques notamment sur la pertinence de ce prix. La principale concernée, elle, y voit une belle reconnaissance pour la ville de Rennes :"Je veux d'abord le partager avec l'ensemble des Rennaises et des Rennais. Notre ville vit aujourd'hui une période exceptionnelle de transformations. Nous avons su impulser une forte dynamique économique, tout en assumant pleinement nos convictions en matière de justice sociale, de transition écologique et de renouveau démocratique. "

Nathalie Appéré en profite pour encourager toutes les femmes à s’engager : "Je veux profiter de cette tribune qui m'est ici offerte pour encourager toutes les femmes à s'engager résolument, en politique, dans les entreprises comme dans toutes les activités collectives, à prendre des responsabilités, à viser haut, à dépasser les plafonds de verre sous lesquels on veut parfois les cantonner."

 

A lire aussi

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus