Rennes : une nouvelle marche blanche et une plaque en hommage à Dorian

Nathalie Appéré et les parents de Dorian à l'endroit où une plaque commémorative a été dévoilée / © France 3 Bretagne - M. Villaverde
Nathalie Appéré et les parents de Dorian à l'endroit où une plaque commémorative a été dévoilée / © France 3 Bretagne - M. Villaverde

En juillet 2018, Dorian Guéméné, 24 ans, décédait après avoir été battu à mort à la sortie de la discothèque l'Espace à Rennes. Ce samedi 19 octobre, huit jours après une reconstitution judiciaire du drame, une marche blanche était organisée. Une plaque commémorative a également été dévoilée. 

Par Thierry Peigné


Ils s'étaient donné rendez-vous place des Lices. Ils portaient pour beaucoup d'entre eux le tee-shirt blanc à l'effigie de Dorian, qu'ils avaient déjà revêtu lors de la première marche blanche organisée il y a plus d'un an fin juillet 2018. En hommage à Dorian, une centaine de personnes, parents, proches, amis ou encore anonymes, ont défilé ce samedi après-midi en centre-ville de Rennes derrière une banderole "Pour Dorian, plus jamais ça" sur laquelle figurait le portrait du jeune serveur de 24 ans. Certains tenaient un ballon blanc.
Pour ses amis comme témoigne Jérémy, "Dorian était un très bon garçon, qui nous manque". Et d'ajouter que "des drames comme celui-là sont beaucoup tros nombreux". 


Une plaque commémorative

Parti peu avant 15h, le cortège s'est dirigé en direction du boulevard de la Tour d'Auvergne jusqu'à l'endroit où Dorian était tombé sous les coups de ses agresseurs ce 7 juillet 2018. Là, une plaque commémorative a été dévoilée en présence de Nathalie Appéré, la maire de Rennes.

Une plaque qui, selon les parents de Dorian, se veut avant tout un lieu de mémoire, mais aussi un lieu pour dire "faites attention que de tels drames n'arrivent plus" dans cette société qui devient "de plus en plus violente" et dans laquelle les pouvoirs publics se doivent d'apporter "la sécurité pour tous".
Père de Dorian à l'issue de la marche blanche
Philippe Guémené, père de Dorian / Reportage : M. Villaverde - J.M. Piron

Pour la mère de Dorian, cette sécurité pour tous passe par plus de caméras de vidéosurveillance dans l'espace public.
Mère de Dorian à l'issue de la marche blanche
Carine Servain, mère de Dorian Reportage : M. villaverde - J.M. Piron

Pour Nathalie Appéré, qui avait tenu à être présente pour soutenir les proches de Dorian, il faut une mobilisation collective pour que Rennes soit et reste une ville sûre. Une sécurité qui passe aussi par plus d'effectifs de police sur le terrain et parfois par la mise en place de caméras de vidéosurveillance.
La maire de Rennes sur le devoir de sécurité des pouvoirs publics
Nathalie Appéré, maire de Rennes / Reportage : M. Villaverde - J.M. Piron
 

Roué de coup à la sortie d'une discothèque 

Le 7 juillet 2018, après son service, Dorian, serveur dans un pub de Rennes s'était rendu avec un collègue à l'Espace, une boîte de nuit rennaise. Après la fermeture de l'établissement, tous les deux étaient restés quelques instants à l'intérieur, pour discuter avec des membres du personnel, avant de quitter les lieux par la sortie de secours. Plusieurs individus s'étaient alors rué majoritairement sur Dorian. Il avait reçu de nombreux coups au visage alors qu'il était à terre. Son ami avait tenté d'intervenir alors qu'il était lui aussi frappé. Il avait réussi à s'échapper et à alerter les secours.

Le 11 octobre dernier, une reconstitution avec les six jeunes hommes mis en examen dans cette affaire, s'était tenue sur les lieux du drame. Elle n'avait pas permis, selon l'avocat des parents, de déterminer le rôle exact de chacun des prévenus.

Une confrontation entre les six mis en examen sera organisée en avril 2020. Le procès devant la cour d’assises pourrait se tenir au premier semestre 2021.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus