Rennes : le procès de l’homme qui a livré le cadavre de sa femme à la police

Commissariat du Blosne / © France 3 Bretagne / Bruno Van Wassenhove 2015
Commissariat du Blosne / © France 3 Bretagne / Bruno Van Wassenhove 2015

Le 27 janvier 2015, un homme âgé d’une quarantaine d’années, se présente au commissariat du Blosne. Dans le coffre de sa twingo, le corps sans vie de sa femme. A compter de ce mardi, le procès durera trois jours devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes.

Par Manon Hamiot

Trois après les faits, son procès commence ce mardi et durera jusqu'à vendredi. Le 27 janvier 2015, un homme d'une quarantaine d'années,se présente à la police et explique avoir tué son ex-épouse de 36 ans. Une dispute aurait éclaté, ne supportant pas la rupture, il aurait étranglé sa femme avec un câble électrique. Après être resté deux heures près du corps, l’homme décide de se rendre à la police avant que ses deux enfants ne rentrent de l’école. Toujours selon ses dires lors de sa garde à vue, il place le corps de sa femme dans une malle et se rend au commissariat du Blosne.

Qualification d’assassinat retenue


À l’époque, l’homme est mis en examen pour meurtre avec préméditation, le procureur de la République de Rennes, explique : "Nous estimons qu’en l’état, il y a des éléments suffisants pour penser qu’il y a eu préméditations de ces faits". Le 29 janvier 2015, à la suite de sa garde à vue, il est placé en détention.


Divorce et jalousie


Le couple aurait divorcé quelques semaines avant le passage à l’acte. L’homme avoue lors de sa garde à vue ne pas supporter la séparation. Selon le procureur de la République de Rennes, il aurait reproché à sa femme d’avoir une autre relation.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon. La Bretagne n’est pas exemptée, en 2016, quatre femmes ont été tuées par leur conjoint.


A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus