Rennes, quatrième métropole la plus dynamique de France

Les chiffres de l’Insee publiés mardi 15 janvier 2019 confirment l’attractivité de la métropole rennaise. Sur la période 2011-2016, elle a gagné 5 848 nouveaux habitants.
Rennes enregistre une croissance annuelle de 1,4 %.
Rennes enregistre une croissance annuelle de 1,4 %. © LA VOIX DU NORD/Patrick James.
En 2016, Rennes comptait 443 192 habitants, un chiffre qui a encore augmenté. Elle a gagné 5 848 nouveaux habitants entre 2011 et 2016, soit une croissance annuelle de 1,4 %. C'est plus que la moyenne des métropoles de province qui enregistrent une croissance moyenne de 0,7 % par an.

Rennes est ainsi classée au 4e rang national en termes de croissance de la population, d'après les chiffres de l’Insee publiés mardi 15 janvier 2019.
 

Une croissance ralentie

À l’échelle des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), la croissance démographique bénéficie essentiellement aux espaces périurbains autour de Rennes.

Au sein des communautés de communes, correspondant plutôt aux territoires les moins densément peuplés, la croissance de la population s’avère proche de la moyenne régionale (+ 0,5 %) entre 2011 et 2016. Elle ralentit toutefois par rapport à la période 2006-2011 (+ 1,2 %). Cette moindre croissance résulte de soldes migratoires divisés par deux entre ces deux périodes.

Les EPCI de la couronne rennaise sont les plus dynamiques, notamment les Communautés de communes du pays de Châteaugiron Communauté (+ 1,9 %) et de Liffré-Cormier Communauté (+ 1,8 %). Elles font partie des 28 EPCI de la région cumulant soldes naturels et migratoire positifs.

Ailleurs en Bretagne

Brest a réussi à redresser la barre et affiche enfin une croissance démographique positive, avec + 0,2 %. 

Sur 59 EPCI bretons, 45 voit leur population augmenter.

Le Centre-Bretagne reste dans une position fragile ainsi que la côte nord du Finistère et des Côtes-d'Armor. La communauté de communes de Douarnenez en est l'exemple avec un recul annuel de sa population de près de 1 % sur dix ans. L'Insee l'explique : " Le dynamisme démographique se concentre désormais au plus près des métropoles."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société