Rennes : le retable du XVe siècle présenté au public à la cathédrale

C'est un joyau du Moyen-âge. Le retable flamand d'Anvers est de retour à la cathédrale Saint-Pierre de Rennes (35). Restauré, ce mobilier d’art sacré du XVIe siècle est présenté aux visiteurs dans la toute nouvelle salle du trésor de l'édifice.


Voilà dix ans que la cathédrale Saint-Pierre de Rennes fait l’objet d’un vaste chantier de restauration. Elle figure d'ailleurs parmi les monuments les plus visités en Bretagne.

L'une de ces pièces maîtresses, c'est un retable flamand fabriqué à Anvers au début du XVIe siècle. Un monument d'art sacré exceptionnel mais qui avait perdu de sa superbe au fil des années. Plusieurs éléments ont disparu à la suite de deux grands vols en 1975 et 2007. Victime d'une inondation mais surtout de la saleté (mélange de poussière et de suie des bougies), des insectes xylophages et d'une restauration grossière, dans les années 60, au cours de laquelle un vernis brun et collant avait été apposé, le chef d'oeuvre avait donc bien besoin d'une cure de jouvence.

 

Restauré à Vesoul



En 2015, le retable quitte donc secrètement la Cathédrale Saint-Pierre de Rennes, où il se trouvait depuis la fin du XIXe siècle. Pendant près de quatre ans, il va passer entre les mains expertes de restaurateurs spécialisés dans un atelier de Vesoul.

Nous nous y étions rendu à mi-parcours de ce vaste chantier de restauration.
 
Depuis fin mai, le joyau est de retour à la cathédrale... méconnaissable. "Les visages sont vivants, les détails sont d'une finesse incroyable (...). On ne l'avait jamais vu comme cela", se réjouit le Père Bernard Heudré, curé de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes.
 


Sous haute surveillance


Le retable est désormais présenté aux visiteurs (après validation de la commission de sécurité), derrière une grille de fer forgée et sous haute surveillance vidéo. Une salle de l'ancienne sacristie a été spécialement aménagée. 

Il sera la pièce maîtresse du trésor de la cathédrale. En effet, plusieurs objets et vêtements liturgiques d'intérêt sommeillaient dans les tiroirs de l'édifice. Des chapes richement brodées, des pièces d'orfèvrerie richement ouvragées et des bijoux sont désormais présentés dans des vitrines.

Pour animer la visite, il sera possible d'entendre le récit de Mgr Brossais Saint Marc, archevêque du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo à la fin du XIXe siècle.

 
 
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité