Rennes: les travaux du métro ont provoqué l'effondrement du plancher du magasin Noz

Publié le Mis à jour le

Plus de peur que de mal, ce samedi le plancher du magasin Noz s'est effondré en plein centre-ville de Rennes, ne faisant que trois blessés légers. Un accident dû au chantier du métro, dont le tunnelier passe actuellement juste sous ce secteur.

Vers 15h30, en pleine heure d'affluence, le plancher du magasin de déstockage Noz s'est effondré sur une surface de près de 20 m2, et sur une profondeur de trois à quatre mètres. "Quatre personnes se sont retrouvées dans ce trou, et en sont ressorties par leurs propres moyens", a indiqué le Codis, centre opérationnel d'incendie et de secours d'Ille-et-Vilaine, trois d'entre elles ont été blessées légèrement. Soixante-cinq pompiers sont intervenus, de nombreux véhicules de secours étaient amassés sur place. Ces équipes cynophiles et de déblaiement, ont été appelées afin de s'assurer que personne n'était resté pris au piège sous les décombres.

Les travaux du métro en cause


Des travaux sont en cours à Rennes dans de nombreux quartiers en raison de la construction de la deuxième ligne de métro, dont la mise en service est prévue pour 2020. D'après le Codis, le tunnelier du métro "se trouvait à la hauteur de ce magasin à 6h ce samedi matin. Ce serait étonnant que ce ne soit pas lié à cet effondrement".
Une hypothèse confirmée dans la soirée par la mairie de Rennes, qui explique dans un communiqué qu'"au passage du tunnelier (...), un tassement de terrain très localisé, dans le secteur du centre-ville, a entraîné l'affaissement d'une partie du plancher du magasin"

Arrêt du tunnelier 


Selon la municipalité, "la zone a été mise en sécurité", les habitants des deux immeubles voisins, les n°8 et 10 de la rue de Saint-Malo ont été évacués et relogés. Dix personnes sont concernées par ces évacuation, un couple a été relogé, les autres habitants ont été pris en charge par leur entourage. "Le tunnelier est maintenu à l'arrêt, dans l'attente que soit établi un diagnostic précis et complet." Le partie supérieure de l'éboulement devrait être comblée dans l'après-midi, ce dimanche, par un apport de béton. Durant cette opération, la rue sera fermée à la circulation jusqu’à la fin de l’après-midi. "Des inspections du bâti sont en cours. Aucun mouvement n’a été enregistré pendant la nuit, et la décision de réintégration des riverains du 10 rue de Saint Malo sera prise dans la journée de lundi", précise un communiqué de la Semtcar, en charge des travaux du métro.