Rennes : un homme aux assises pour un coup de poing mortel “Rue de la Soif”

Illustration rue Saint-Michel à Rennes / © France 3
Illustration rue Saint-Michel à Rennes / © France 3

Depuis ce lundi à Rennes, se tient le procès en assises d'un homme de 33 ans. Il comparaît pour "violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner". En mai 2013, un jeune Rennais décédait après avoir reçu un coup de poing, rue Saint-Michel.

Par Thierry Peigné

Les faits remontent au vendredi 31 mai 2013. Ce soir là, Yoann Savalle fête avec des amis son embauche comme régisseur au 4bis, une structure culturelle rennaise destinée à la jeunesse. Peu avant 1h du matin, alors qu'il se retrouve seul à boire un dernier verre, une bagarre éclate dans la rue Saint-Michel, plus connue sous le nom de "Rue de la Soif". Le jeune homme de 25 ans s'interpose et dans la foule se prend un violent coup de poing au visage.

Le jeune homme peut néanmoins rentrer chez lui mais appelle dans la nuit les pompiers. Il est emmené à l'hôpital Pontchaillou de Rennes où il sombre trois jours plus tard dans le coma. Il y décèdera une semaine plus tard.

Quelques jours plus tard, l'agresseur sera identifié puis écroué. Il reconnaîtra avoir porté un coup de poing à la victime.

Le coup de poing à l'origine du décès

L'autopsie révélera que le coup de poing a provoqué des lésions au cerveau. La question des incidences de ce coup de poing ainsi que de savoir s'il est à l'origine du décès sera au centre de ce procès qui va durer deux jours.

Procès du coup mortel de la "rue de la soif" à Rennes
Depuis ce lundi à Rennes, se tient le procès en assises d'un homme de 33 ans. Il comparaît pour "violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner". En mai 2013, un jeune Rennais décédait après avoir reçu un coup de poing, rue Saint-Michel. Intervenants : Maître Catherine Glon, avocate de la famille de Yaonn Savalle - Maître Quentin Blanchet-Magon, avocat de Marin Cotoi - Séverine Bourgault, journaliste France 3 Bretagne - Reportage : S. Bourgault - B. Galmiche

L’accusé encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus