Rennes : des voitures de police dégradées lors d'une intervention anti-stupéfiants. Six interpellations

Ce mardi 23 juin à l'aube, à l'issue d'une opération anti-drogue, deux voitures banalisées de police ont été dégradées. Les policiers ont été également pris à partie par des individus.

© Catherine Deunf/France Télévisions

 

Ils se sentent très très forts. C'est inquiétant.

David Leveau, secrétaire régional SGP Police FO

"C'est très rare de voir un tel phénomène à cette heure-ci, 6h du matin." nous explique le syndicaliste. C'est en effet à l'aube, ce mardi 23 juin, que des policiers ont été invectivés par six individus "prêts à en découdre". Ils sécurisaient une opération anti-stupéfiants, place du Banat, dans le quartier du Blosne lorsqu'à la fin de leur intervention les policiers de la police judiciaire découvrent leurs deux véhicules banalisés dégradés (pare-brise éclaté et pneus crevés) et se retrouvent face à ces individus hostiles.

Selon Le Télégramme, cette opération de police pourrait s’inscrire dans le cadre des enquêtes menées suite aux coups de feu sur des immeubles à Maurepas et à Villejean le 17 juin.

Le procureur de la république de Rennes, Philippe Astruc, confirme que "l'opération de police judiciaire de ce mardi matin, a permis l'interpellation de six personnes dans le cadre d'un dossier de règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants".

 

"Une réponse ferme des autorités et de la justice"

 

Pour David Leveau, "cela fait des années que l'on dit que la violence augmente à Rennes. Les petits 'voyous' se sentent de plus en plus forts, surtout dans le contexte actuel" où les forces de l'ordre sont pointées du doigt. "Il faut une réaction des élus et de la justice, qui doit être plus ferme envers ces individus" ajoute-t-il.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter