Sciences Po Rennes s'associe au programme “Wintegreat” à destination des réfugiés

La première promo "Wintegreat" à Sciences Po Rennes a fait sa rentrée
La première promo "Wintegreat" à Sciences Po Rennes a fait sa rentrée

Sciences Po Rennes accueille une promotion d'étudiants réfugiés, dans le cadre du programme d'insertion "Wintegreat" . Ce lundi marque la rentrée de 23 personnes originaires de Syrie, d'Irak, du Soudan qui suivront douze semaines de cours intensifs. 

Par Emilie Colin

Sciences Po Rennes accueille la toute première promotion du Grand Ouest du programme d'insertion "Wintegreat" lancé en 2015 et destiné aux personnes réfugiées. Il s'agit de les accompagner et de "redonner vie à leurs projets professionnels". Douze semaines d'enseignement intensif leur sont proposées. À Rennes, ils seront 23 à en bénéficier, venus de Syrie, d'Afghanistan, du Soudan ou encore d'Irak, dont six femmes. En participant à ce programme, Sciences Po et ses étudiants affirment leur volonté de se mobiliser sur un sujet de société et surtout l'envie d'avoir un impact réel sur la situation des ces étudiants. 

Ce programme doit répondre à trois défis majeurs : vaincre la barrière de la langue en proposant 20 h de cours de Français et Anglais par semaine, accroître la crédibilité des participants auprès des employeurs et des universités, créer des relations sociables durables. Un système de parrainage sera mis en place avec des étudiants volontaires, prêts à encadrer leurs camarades, ainsi qu'un professionnel qui lui agira davantage en tant que mentor. 

Theo Scubla, le co-fondateur de "Wintegreat" explique les conditions d'accès à ce programme. Il faut être âgé de 18 ans et avoir au moins un diplôme équivalent au baccalauréat. La plupart des réfugiés sont souvent déjà titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Alors que leur parcours a été interrompu ou bouleversé par les guerres, ils souhaitent poursuivre ce qu'ils avaient commencé. 

"Wintergreat" : un programme éducatif destiné aux réfugiés

Au total, 250 personnes ont participé à "Wintegreat", dans d'autres établissement déjà investis comme l'ESCP Europe, Sciences Po, Essec, Sciences Po Lille et Sciences Po Bordeaux. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus