Sécurité. La municipalité de Rennes propose aux habitants de donner leur avis

La ville de Rennes propose une série d’ateliers en visioconférence sur le thème « sécurité et tranquillité publique ». Ces contributions seront prises en compte dans l’élaboration de la nouvelle stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance.

Des policiers patrouillent place de la République à Rennes
Des policiers patrouillent place de la République à Rennes © Marc OLLIVIER/MaxPPP

Fusillade, trafic de stupéfiant, petite délinquance, la vie rennaise est émaillée de nombreux faits divers plus ou moins graves, comme dans toutes les grandes villes de France. La sécurité reste une des préoccupations majeures des habitants. Alors qu'elle doit élaborer sa nouvelle startégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, la municipalité de Rennes lance une concertation publique.

 

Lancement ce samedi

Lutte contre l'insécurité du quotidien, prévention auprès des jeunes, politique de repression, de médiation, périmètre d'action de la police muncipale ou encore violences intra-familiales sont quelques-uns des sujets qui seront abordés dans les 7 ateliers proposés en visioconférence du lundi 19 au jeudi 22 avril. Des représentants de la police, du parquet de Rennes, du département et de nombreux autres acteurs institutionnels et associatifs y participeront.

Ce samedi 17 avril Nathalie Appéré a lancé l'opération depuis la mairie.

Nous souhaitons une consultation la plus large possible. C'était un de mes engagement pris lors des dernières élections. La nouvelle stratégie territoriale de prévention et de sécurité doit s'inscrire dans une réflexion collective

Nathalie Appéré, maire de Rennes

Après avoir présenté le contexte et la méthode, l'institut TMO a été invité à présenter les résultats d'une enquête menée auprès des Rennais sur leurs attentes en matière de sécurité.

Dans ce sondage réalisé début février sur un panel représentatif de 804 personnes 78 % des Rennais trouveraient que leur ville très sûre, sûre ou assez sûre. Dans le même temps ils sont 50 % à avoir le sentiment que l’insécurité augmente. L'étude complète sera mise en ligne prochainement sur le site de la Fabrique Citoyenne.

 

L'opposition en embuscade

Parmi la soixantaine de participants de très nombreux élus, parmi eux Charles Compagnon conseiller municipal de l'opposition. "Je suis vraiment déçu, objectivement déçu. Cette visioconférence était navrante. D'abord parce que techniquement c'était un fiasco mais aussi et surtout parce que l'étude présentée est une vaste blague. Les Rennais ne touvent pas que leur ville est sûre. Moi qui vais deux à trois fois par semaine à leur rencontre ils me parlent tous de sécurité, des agressions et de la violence qu'ils subissent ou dont ils sont témoins".

Sur la méthode l'élu n'est pas plus tendre: "Ce qu'il faut c'est aller à la rencontre des habitants pour les écouter avec sincérité et honneteté ".  L'élu de centre-droite qui sera candidat aux prochaines élections municipales a une stratégie déjà définie pour améliorer la sécurité: mettre en place un vrai réseau de vidéosurveillance, doubler les effectifs de la police municipale, améliorer ses équipements , son management et mettre en place des brigades de nuit.

Pour Carole Gandon, conseillère municipale d'opposition (LREM) la méthode proposée par la municipalité va dans le bon sens. "C'est toujours bien de consulter les citoyens. Les attentes des habitants et des commerçants en terme de sécurité sont très fortes". Elle estime cependant que la mairie reste sur ses certitudes . " Des phénomènes de violence extrêmement graves ont eu lieu ces dernières années. La municipalité en place sous estime la déliquance des mineurs rennais. Il faut renouveler la stratégie locale et revoir les priorités."

Les deux élus d'opposition annoncent qu'ils seront présents ou représentés dans les différents ateliers.

 

Programme des 7 ateliers

Lundi 19 avril à 18 h 30: "Occupations abusives d’espaces publics et privés, trafics de stupéfiants, rodéos sauvages, quelles coopérations locales pour lutter contre l’insécurité du quotidien ?"

Mardi 20 avril à 17 h 30: "Les violences intra-familiales, sensibiliser, repérer, orienter, accompagner : quelles pistes d’amélioration ?"

Mardi 20 avril à 19 h :"Prévention, médiation, répression. Comment mieux prévenir et réguler les excès de la vie nocturne rennaise ?"

Mercredi 21 avril à 13 h :"Quelles coopérations Ville-Justice pour prévenir et lutter contre la délinquance et favoriser l’accès au droit ?"

Mercredi 21 avril à 17 h 30 :"Conduites à risque, conflits à l’école, réseaux sociaux, quelles interventions de prévention auprès des jeunes, et quel rôle pour les parents ?"

Jeudi 22 avril à 13 h :"Lutte contre le bruit, apaisement des tensions de voisinage ou sur les espaces publics, les enjeux d’une politique de médiation"

Jeudi 22 avril à 17 h 30 :"Proximité, disponibilité, complémentarité avec la Police Nationale… Quelle Police Municipale pour Rennes demain et comment améliorer le lien police/population ?"

 

Les 7 ateliers se dérouleront en visioconférence et sont ouverts à tous. Pour y participer il faut se connecter via les liens indiqués ici

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société