Coup de théâtre au Stade Rennais : le président Olivier Létang quitte le club pour une raison encore inexpliquée

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Ce vendredi 7 février, le Stade Rennais annonce qu'il se sépare d'Olivier Létang, le président du club depuis 2017. Un "départ à contrecœur" selon l'intéressé.

Par Thierry Peigné


"François-Henri Pinault, l’actionnaire du Stade Rennais FC depuis 1998, remercie Olivier Létang de son engagement et de sa contribution à la belle trajectoire du club depuis son arrivée en novembre 2017". Voici comment débute le communiqué officiel du club breton, tombé en milieu d'après-midi.

Le communiqué continue par rendre hommage au travail du président sortant. "Avec Olivier Létang le Stade Rennais a franchi de nouvelles étapes dans sa progression. L’épopée européenne et la victoire de la Coupe de France 2019 resteront dans nos mémoires" mais ne donne aucune explication sur le départ du dirigeant.
 

"Je vous quitte à contre-coeur"


Dans le communiqué du club, le président s'exprime : "Nous avons vécu 27 mois inédits et intenses au cours desquels le Stade Rennais a battu de nombreux records sur et en dehors du terrain. Le Stade Rennais ne s’est jamais aussi bien porté sportivement et économiquement."

Et de continuer : "Le club a profondément changé et est encore en course pour une nouvelle coupe de France ainsi qu’une possible qualification en Champions League qui serait historique et que je lui souhaite de tout coeur. L’un de nos premiers objectifs était de redonner de la fierté et de faire vivre des émotions à toute la communauté rouge et noire. Au-delà d’avoir gagné le plus beau trophée du football français, je n’oublierai jamais ces moments de joie partagés et cette formidable aventure humaine avec les joueurs, toutes les équipes sportives et administratives du club qui ont tout donné".

L'ex-président termine son intervention en remerciements envers ses ex-collaborateurs et les supporters et en soulignant son désarroi : "Je vous quitte évidemment à contrecœur mais je ne vous oublierai pas, l’ambiance du Roazhon Park va me manquer et je resterai toujours un fervent supporter du Stade Rennais qui est un club magnifique".
 

Un parcours exemplaire côté résultat mais des tensions avec les entraîneurs


Ancien joueur (1997-2004) et dirigeant du Stade de Reims (2006-2012), Olivier Létang a été directeur sportif du Paris Saint-Germain de 2012 à 2017 avant d'arriver à Rennes en novembre 2017. Il succédait alors à René Ruello.

Durant ces deux ans et trois mois à la tête du club, les Rouge et Noir ont remporté la Coupe de France en 2019 et participé jusqu'en 8e de finale de la Ligue Europa.

Mais sous sa coupe, ses relations avec les entraîneurs successifs, que ce soit l'ancien, Sabri Lamouchi (limogé en décembre 2018) ou l'actuel, Julien Stéphan, n'ont jamais été harmonieuses. Son arrivée au club s'était également traduite par un départ express de l'entraîneur alors en place, Christian Gourcuff.

Avec Julien Stéphan, de premières tensions sont apparues juste après la victoire historique en Coupe de France, avec Hatem Ben Arfa pour détonateur. "Ce qu'on nous propose, niveau jeu, c'est limité quand même", avait critiqué l'attaquant français. Le coach rennais n'avait pas compris que son président ne soit pas immédiatement monté au créneau pour défendre "l'institution" rennaise. "Ça m'interpelle et je m'interroge", avait admis Stéphan, estimant que cette remise en cause publique devait être une ligne rouge absolue. Les atermoiements autour de sa prolongation de contrat, finalement établie jusqu'en 2022, ont également laissé des traces entre les deux hommes. 

Dans l'attente de la nomination du nouveau président, c'est Jacques Delanoë, l'actuel président du conseil d’administration, qui assurera l'interim. 
 

Stupeur et émoi 

Dans son communiqué, le club ne révèle pas les raisons qui ont mené à cette décision, ce qui naturellement interpelle les supporters sur les réseaux sociaux. L'annonce a tout de suite été commentée, l'incompréhension étant totale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus