Suicide d'un policier au Centre de rétention de Rennes

Le centre de rétention administrative à Saint-Jacques-de-la-Lande / © K. Gaignoux - France Télévisions
Le centre de rétention administrative à Saint-Jacques-de-la-Lande / © K. Gaignoux - France Télévisions

Un policier s'est suicidé avec son arme de service lundi au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes/Saint-Jacques-de-la-Lande, a-t-on appris de sources concordantes. La profession est sous le choc. Ses confrères ont organisé un rassemblement cette nuit devant la Mairie de Rennes.

Par Catherine Jauneau


Un policier s'est suicidé lundi avec son arme de service au Centre de rétention administrative (CRA), situé prés de l'aéroport de Rennes/Saint-Jacques-la-Lande, a-t-on appris de sources concordantes. "Le parquet s'est rendu sur place et une enquête a été ouverte", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc,qui n'a pas souhaité donner plus d'informations.

Selon une source syndicale, il s'agit d'un policier de 52 ans, dont le corps a été retrouvé sans vie,  hier lundi à 18 h 30, dans les toilettes du CRA. Contacté ce matin, Frédéric Gallet, responsable du syndicat Régional Alliance Police, précise que le policier était de garde au moment des faits. 

Le CRA compte près de 150 policiers. Suite à des cas en augmentation de dépressions et de burn-out dans leurs rangs, une cellule de veille a été mise en place. Une policière de 52 ans avait également mis fin a ses jours lundi matin avec son arme de service dans les locaux du commissariat de Saint-Nazaire, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique.
   

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus