Trans Musicales : le rappeur rennais ABD chantera sa “ZS”

ABD en filage à l'UBU à Rennes, avant son passage aux Trans Musicales édition 2017 / © France 3 Bretagne
ABD en filage à l'UBU à Rennes, avant son passage aux Trans Musicales édition 2017 / © France 3 Bretagne

ABD, rappeur rennais foulera la scène des Trans Musicales jeudi 7 décembre Hall 8. Son rap raconte son quartier du Blosne, "des petites histoires", un vrai regard de l'intérieur. 

Par Eric Pinault

ABD c’est le diminutif d’Abderrahmane. Le rappeur est un gamin du Blosne à Rennes. "En bas de chez moi y’à pas le bord de mer" chante ABD. Dans les années 60, le quartier avait reçu l’appellation de "zone à urbaniser par priorité". Il est resté la "ZUP sud" pour beaucoup de ses habitants.

ABD y est né, vraiment, à la maternité de l’hôpital de la ZUP. À 26 ans il vit toujours dans sa "ZS", son sujet d’inspiration.

ZS, c'est Zup Sud


"ZS, c’est Zup Sud, c’est Zone Soudée aussi, ça veut dire qu’on est solidaire." Dans ma chanson "C’est la merde" je le dis : "on n’hésite pas on s’entraide". On a tellement envie de réussir - peut-être parce qu’on est moins favorisé que certaines personnes - que ça se voit. "C’est ça que j’aime montrer dans mes textes : la détermination, la force, le travail."

L’herbe, celle qu’on fume ou qu’on deale tient aussi sa place dans des punchlines assénées sans filtre : "manier la beuh j’l’ai d’jà fait" , " j’ai des poteaux sous écrous" ou encore "j'ai perdu trop de temps en prison". Est-ce que le flow du jeune artiste livre à la mitraillette une version autobiographique ou bien fantasmée de sa vie ? "Si je le dit c'est que c'est vrai, mais si je n’avais pas vécu ça je l’aurais peut-être écrit pareil parce que je connais peut-être des gens à qui c’est arrivé. C’est la vie, y’a des hauts, y’a des bas. Je ne raconte pas ma vie de ouf, mais des trucs, des images, des petites histoires". Alors à chacun de les terminer, de se faire son film, mais sans juger trop vite.

La violence ? Dans le verbe bien sûr, mais le rap c’est l’art de manier le second degré et la métaphore. Quand ABD "s’apprête à tuer" dans le titre " La ZS" c’est "tuer le beat [pour] créer le mythe" dans un combat symbolique avec les autres MC. "La plume elle est folle et elle vient de la ZUP sud ". Pas le droit de cité pour les autres cités.

Le rappeur rennais ABD raconte sa ZS
Un reportage de E. Pinault, V. Bars, V. Surrault, T. Descamps / avec ABD


Programmé aux Trans Musicales


Dix ans plus tôt, le rappeur alors élève au collège des Hautes Ourmes, était bien loin d’imaginer qu’il serait un jour programmé aux Trans Musicales de Rennes, mais le rap l’avait déjà gagné. 


À l’époque y’a eu "ordi 35", on donnait un portable à tous les troisièmes. Y’avait un petit logiciel qui permettait de s’enregistrer, alors j’ai commencé mais juste comme ça, aujourd’hui j’ai décidé de le faire sérieusement, alors je travaille



Et ça paye. ABD a posté son premier clip sur les réseaux sociaux en janvier dernier et six autres ont suivi. Depuis, les gosses du quartier le reconnaissent et lui demandent des autographes. "C’est pas des fans, c’est la famille". Deux millions de vues sur Youtube tout de même : une belle famille !

ABD, ou l’histoire d’un diamant brut. Il n'a donné que deux concerts avant les Trans Musicales et on peut parier qu’il va "faire du sale" Monsieur Sall, Abderrahmane Sall, c’est justement son nom.


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Championnat de Bretagne de cyclo-cross

Près de chez vous

Les + Lus