Transmusicales de Rennes : un cru historique malgré la baisse de fréquentation

Le bluesman à la voix hors du commun Robert Finley, lors de son passage aux trans musicales de rennes - 6/12/2018 / © Claire Auffret
Le bluesman à la voix hors du commun Robert Finley, lors de son passage aux trans musicales de rennes - 6/12/2018 / © Claire Auffret

La 40ème édition des Transmusicales de Rennes s'achève ce 9 décembre. Avec 58 000 spectateurs contre 62 000 l'an dernier, cette édition connaît une légère baisse de fréquentation, mais s'inscrit parmi les éditions à fréquentation record, selon ses organisateurs.

Par Thierry Peigné


Avec 58 000 festivaliers, "les Trans Musicales 2018 s'inscrivent parmi les éditions à fréquentation record, aux côtés du cru historique 2017", indiquent les organisateurs dans un communiqué. L'édition 2017 avait enregistré 62 000 participants.

Selon Béatrice Macé, cofondatrice des Trans Musicales avec Jean-Louis Brossard, cette baisse de fréquentation est non significative, due au fait que deux concerts de moins ont été programmés cette année par rapport à 2017 (118 concerts en 2018 contre 120 en 2017). Une baisse qui aurait pu être plus sensible vu le contexte social difficile du moment et de ses répercussions.

"C'est une belle édition, c'est mon ressenti. On a fait de super chiffres. Il y a une très belle fréquentation. C'est une satisfaction que tout s'est bien passé", a déclaré à l'AFP Béatrice Macé. 
    

L'énergique Aloïse Sauvage

"On retiendra en premier Aloïse Sauvage sur la création à l'Aire libre. Cette année, Aloïse Sauvage a proposé plus qu'un 
concert, on a tous été charmés et subjugués par la force du propos et les paroles, c'est un spectacle étonnant"
, a souligné Béatrice Macé.

Aloïse Sauvage, artiste en résidence de l'édition 2018 des Trans Musicales, s'est vu confier cette année par l'organisation la création annuelle. Elle a été couverte d'éloges par la presse spécialisée et par le public pour ses cinq prestations à l'Aire Libre.
 

89 groupes venus de 33 pays

En tout, 118 concerts ont été donnés par 89 groupes (contre 87 en 2017) et trois compagnies de danse sur les cinq jours du festival. 33 pays étaient représentés, dont 20 hors Europe. 

Le Parc Expo, qui rassemble les plus grandes scènes des Trans, a accueilli sur 3 jours 56 concerts et 32 000 spectateurs, contre 34 000 l'année dernière. La soirée du vendredi n'a pas affichée complet, au contraire des éditions précédentes.
    
La 41e édition se tiendra du 4 au 8 décembre 2019.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus