• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Premier soir au parc Expo pour les Transmusicales de Rennes ce jeudi soir. On y a vu des Chinoises survoltées, des sud-Africains déjantés, et la pop impressionniste d'Octave Noire. Tout ça en images.

Cette deuxième soirée a été marquée par l'électro-pop et le rock des trois Chinoises des Stolen. Ce trio exclusivement féminin sort de l'underground chinois, avec des influences résolument occidentales.

Sur scène, Yuksek a joué son prochain album. De l'électro pop disco, en compagnie d'artistes rennais comme Her ou les Juveniles. Comme une forme de reconnaissance envers ce festival qui lui a tant donné.



La deuxième soirée des Transmusicales
Une 2 ème journée de festival marqué sous le signe de l'électro pop et de rock chinois. Tour d'horizons sonores avec Antonin Billet, Myriam Thiébaut, Jean-Francois Le Huger.

 

De l'ombre à la lumière

Octave Noire a joué son premier album, Néon, à L'Étage. Une pop impressionniste et panoramique, mâtinée de nappes de claviers symphoniques, faisant songer à Sébastien Tellier ou Jean-Michel Jarre.

Avec ces Trans Musicales, celui qui a réalisé de nombreux albums pour les autres, passe de l'ombre à la lumière.


Octave Noire (Extrait)

 


Le groupe sud-africain BCUC, pour Bantu continua Uhuru Consciousness, a joué à la prison de Rennes-Vezin ce jeudi après-midi. Le collectif survitaminé a séduit la vingtaine de détenus qui ont pu assister au concert.

Ils avaient ouvert les Trans au Liberté pour une petite session live. On les retrouvera samedi au Parc Expo.
 

© Loic venance /AFP
© Loic venance /AFP

 

E toujours les concerts live de Culturebox