Une fermeture administrative et 26 mises en demeure de bars en Ille-et-Vilaine

Vingt-sept établissements ont reçu des sanctions suite aux débordements constatés dans la soirée de mercredi 19 mai. Vingt-six d'entre eux ont été mis en demeure. Un autre bar rennais est quant à lui concerné par une fermeture administrative.

De nombreux débordements ont émaillé la première soirée de réouverture des terrasses mercredi 19 mai
De nombreux débordements ont émaillé la première soirée de réouverture des terrasses mercredi 19 mai © L.Schvartz

Les clients étaient heureux de retrouver mercredi 19 mai leur bistrots et restaurants préférés. L'ambiance était festive en Bretagne comme partout ailleurs en France. A Rennes notamment les terrasses ont été prises d'assaut tout au long de la journée, et à 21h ils étaient encore nombreux à ne pas avoir envie de rentrer à la maison.

Plusieurs centaines de personnes ont donc continué à faire la fête et certains ont même improvisé un "feu de joie" en brûlant des palettes et autres morceaux de bois obligeant les pompiers et les forces de l'ordre à intervenir.

 

 

Mises en demeure et fermeture administrative pour non respect des règles du protocole sanitaire

 

Si les débits de boisson et restaurants ont bien fermé leurs portes à 21h certains ont été épinglés pour ne pas avoir respecté les règles du protocole sanitaire. Ainsi ce samedi 22 mai la préfecture a annoncé avoir procédé sur le département d'Ille et Vilaine à 26 mises en demeure d'établissements à Dinard, Saint Malo et Rennes après avoir constaté "de nombreux manquements en matière de protection sanitaire de la population".

Dans la capitale brétilienne un bar a quant à lui été sanctionné par une fermeture administrative.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société