Rennes. Suite aux débordements de ce mercredi, le préfet annonce des contrôles dès ce jeudi soir

A Rennes, fin de soirée sous les lacrymos pour disperser 300 personnes. Après la fermeture des bars un millier de personnes a continué la fête place Sainte-Anne, ce mercredi 19 mai, jour de réouverture des terrasses. Mais la fête a dégénéré, la police et les pompiers sont intervenus.

Environ un millier des personnes se sont réunies place Saint-Anne à Rennes pour continuer la soirée après la fermeture des bars. Des palettes et du matériel de chantier ont été brûlés.
Environ un millier des personnes se sont réunies place Saint-Anne à Rennes pour continuer la soirée après la fermeture des bars. Des palettes et du matériel de chantier ont été brûlés. © France Bleu Armorique (capture d'écran Twitter)

A quelques pas de la "rue de la Soif", à Rennes, ils étaient environ un millier à poursuivre la fête après la fermeture des terrasses. La soirée avait commencé très tôt pour fêter le premier pas vers un retour à une vie plus normale. 

Si les cafés ont bien fermé à 21 heures comme prévu, certains clients n'entendaient pas se plier au couvre-feu. Hors de question pour eux de rentrer sagement chez eux. Au son d'une sono, une fête sauvage a donc été improvisée place Sainte-Anne. Sous l'effet de l'alcool, la soirée a vite dégénéré. Des personnes sont montées sur des cabanes de chantier, d'après la police. D'autres ont brûlé des palettes récupérées sur le chantier entourant l'église Saint-Aubin. Les pompiers ont dû intervenir pour éteindre le feu.

Vers 22h, les force de l'ordre sont intervenues pour disperser les 300 derniers "fêtards".

Aucune interpellation n'a été effectuée.

Dès ce jeudi soir la présence policière sera renforcée sur le secteur de la place Sainte-Anne

Je sais que la jeunesse a une soif de liberté mais nous ne sommes pas sortis de cette crise sanitaire

Didier Le Bougeant

Ce jeudi midi sur notre antenne, Didier le Bougeant, adjoint aux commerces et à l'artisanat à la Ville de Rennes, a appelé la jeunesse à la responsabilité. L'élu a également assuré qu'aucun arrêté municipal ne sera pris pour contraindre cette zone autour de la place Sainte-Anne.
Une zone habituée aux débordements de fin de soirée puisqu'elle concentre une grande partie des bars de la capitale bretonne. "Aucun arrêté municipal ne sera pris mais il y aura une présence policière renforcée sur place (...) et une attention particulière sur ce secteur."

La préfecture annonce des contrôles du protocole sanitaire dès ce jeudi soir

De son côté, le préfet d'Ille-et-Vilaine, Emmanuel Berthier, déclare condamner ces débordements dans un communiqué. Il confirme que la police nationale sera présente place Sainte-Anne ce jeudi soir.  

"Des contrôles seront effectués, afin de s'assurer du respect des protocoles sanitaires par les établissements autorisés à ouvrir. Les contrevenants feront l'objet de mise en demeure sous peine de fermeture administrative si des manquements étaient observés", prévient le préfet.

"J'appelle tout le monde à respecter les règles", rappelle le Premier ministre

En déplacement à Blois (Loir-et-Cher), ce jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, a appelé à la prudence selon nos confrères de BFM TV : "Hier c'était la réouverture, on comprend qu'il y a eu un engouement mais j'appelle tout le monde, c'est notre intérêt commun, à respecter les règles."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société police sécurité déconfinement