Volley: le projet de reprise de Rennes par Kevin Le Roux recalé

Le projet de reprise du club de Rennes, piloté par l'international Kevin Le Roux, a été recalé par le gendarme financier du volley, a annoncé vendredi la Ligue nationale (LNV). Le Rennes Volley 35 voit sa fin approcher.
 
 France vs Pologne. Paris, le 28 septembre 2019
France vs Pologne. Paris, le 28 septembre 2019 © Thierry Larret / Maxppp
"C'était un beau projet et on allait écrire une belle histoire à Rennes". Kevin Le Roux, joint au téléphone, s'est dit déçu suite à la décision de la Ligue nationale de Volley.

Le central des Bleus avait annoncé au début du mois vouloir sauver le club, il avait été contacté par les dirigeants du Rennes Volley 35 suite à la possible fermeture du club.

Celui qui a grandi à Saint-Malo et joué à Rennes en 2018 avait alors rassemblé autour de son nom un groupe d'investisseurs. "Ils étaient tous du milieu, c'est dommage, c'était des passionnés de volley".

Fin du Rennes Volley 35


Kevin Le Roux explique ce refus par le manque d'argent "peut-être que ce n'était pas assez" et la rapidité dans laquelle s'est monté le projet, "nous n'avons eu que 2 semaines". "Le Rennes Volley 35 va s'éteindre, explique-t-il, c'est dommage, mais on ne pourra pas dire qu'on n'a pas essayé".
Rennes, longtemps en tête du championnat avant l'interruption de la saison à cause du coronavirus, est confronté à un trou de 300 à 400.000 euros dans les caisses, soit environ 20% du budget de la saison.

La décision du gendarme financier a été confirmée en appel et le club a maintenant la possibilité de saisir le Comité national olympique et sportif (CNOSF) pour une procédure de conciliation, a déclaré la LNV. L'international nous a fait savoir qu'il ne souhaite pas poursuivre dans ces démarches.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball sport