Saint-Briac : quand l'accès au littoral est empêché

800 mètres toujours inaccessibles sur les 11 km de côtes de la commune / © France 3 Bretagne
800 mètres toujours inaccessibles sur les 11 km de côtes de la commune / © France 3 Bretagne

Les sentiers des douaniers le long du littoral, lieu idéal pour la balade. Sauf que parfois, comme à Saint-Briac, en Ille-et-Vilaine, l'accès est rendu impossible par les propriétés privées. La loi sur la servitude de passage le long du littoral, qui date de 1976, tarde à s'appliquer.

Par Krystell Veillard

A Saint-Briac, la promenade le long du littoral ressemble parfois à un parcours du combattant. Elle s'arrête quelques fois, un petit peu brutalement. Sur les 11 km de côtes que compte la commune, 800 mètres sont en effet toujours impossible à emprunter pour les promeneurs. Ici, c'est un mur, qui bloque le passage, ailleurs, des panneaux indiquant « entrée interdite » ou un portail, qui empêche de cheminer le long de la côte. Des obstacles en contradiction avec la loi. Depuis 1976, en effet les propriétaires ont l'obligation de laisser une bande de trois mètres pour le cheminement le long de la côte.

Un arrêté préfectoral en 2015


En 2015, le Préfet a pris un arrêté et fixé le tracé du sentier littoral de Saint-Briac-sur-mer. Mais les propriétaires l'ont contesté, craignant que le piétinement des promeneurs n'aggrave l'érosion. Lors de l'enquête d'utilité publique, le commissaire enquêteur avait réclamé une étude géologique de la côte. Le tracé du sentier ne correspondrait déjà plus à la réalité.

Des travaux sur le sentier, entamés par l'Etat depuis l'automne 


A l'automne, l'Etat a débuté les travaux du sentier, commencé à poser un grillage pour garantir à la fois la sécurité des promeneurs et l'intimité des propriétaires. Ils ont porté l'affaire devant la Cour Administrative d'appel de Nantes. L'association des Amis des chemins de ronde les soupçonnent de jouer la montre.

Le reportage à Saint-Briac-sur-mer (35) de Séverine Breton et Bruno Van Wassenhove

Saint-Briac (35) le cheminement empêché le long du littoral
Le reportage à Saint-Briac-sur-mer (35) de Séverine Breton et Bruno Van Wassenhove - Interviews : Patrice Petitjean, président Amis des Chemins de Ronde 35 - Jean-François Rouhaud, avocat d'une partie des propriétaires



A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus