"C'est franchement moyen", des aides débloquées pour rénover quatre zones commerciales bretonnes, ces symboles de "la France moche"

Près de 700 000 euros ont été débloqués par l'État pour rénover des zones commerciales dans les Côtes-d'Armor et en Ille-et-Vilaine. Dans le quartier de La Découverte à Saint-Malo, c'est une aubaine pour dynamiser, verdir et "ramener de la vie".

Côté pile, la carte postale avec les plages et les remparts de la cité corsaire. Côté face, la zone d'activité (ou zone commerciale) de Saint-Malo, ressemblant à s'y méprendre à toutes les "zones" de ce qu'on appelle "la France moche". "Un modèle obsolète", pour le gouvernement français qui débourse 26 millions d'euros pour aider à rénover 74 lieux en périphérie de nos villes.

À lire : Conflit autour de la création d'une grande surface dans la zone commerciale de Fougères. Maire et commerçants du Centre-ville opposés à la périphérie.

Quatre projets ont été retenus en Bretagne dont trois en Ille-et-Vilaine (Saint-Malo, Montgermont et Rennes). Dans les Côtes-d'Armor, la commune de Langueux va toucher 75 000 euros de subventions pour "requalifier" la zone de L'Escale.

611 563 € pour l'Ille-et-Vilaine

Montgermont et Rennes vont également toucher 75 000 euros au titre du "cofinancement d’ingénierie d’études" pour les zones de la Bégassière et de Nord Coteaux de l’Ille. C'est Saint-Malo qui tire le gros lot avec 461 563 € pour "le projet global de restructuration commerciale porté sur le quartier La Découverte."

"C'est franchement moyen !" Dans le fameux quartier de La Découverte, l'esthétique des bâtiments est loin de séduire les consommateurs venus faire leurs courses ici. "Je crois qu'on peut faire mieux au niveau de l'urbanisme, mais il ne faut pas perdre de vue l'utilité du lieu." Construite il y a 50 ans, la galerie marchande commence sérieusement à montrer des signes de vétusté.

Recréer de la vie et du beau

La galerie marchande nouvelle génération verra le jour au milieu de logements et d'espaces verts. "On va créer un parc paysagé avec un parvis et une place centrale pour les habitants du quartier, décrit Hugo Garcia, le responsable du projet pour l'entreprise "Réalités". Cela va ramener de la nature, mais aussi du sens pour les échanges."

"Les commerces vacants n'attirent pas, constate-t-il. On va essayer de ramener de l'attrait pour avoir des commerces de proximité et de la vie."

Il existe 1 500 "zones moches" en France, des temples de la consommation, nés dans les années 60.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité