Covid-19 : un centre de tests antigéniques ouvre à Saint-Malo pour soulager les pharmacies

Ce mardi 10 août, un nouveau centre de dépistage antigénique a ouvert à Saint-Malo. Pendant trois semaines, entre 250 et 300 tests seront effectués. L’objectif est de désengorger les pharmacies, prises d’assaut depuis l’instauration du pass sanitaire.
Des vacanciers attendent de se faire tester au nouveau centre de dépistage antigénique de Saint-Malo.
Des vacanciers attendent de se faire tester au nouveau centre de dépistage antigénique de Saint-Malo. © Cathérine Jauneau / France Télévisions

Dans la file d’attente du centre éphémère installé dans l’ancien local du Poool à La Grande Passerelle, nombreux sont les vacanciers, venus se faire tester pour pouvoir “continuer de vivre”. Depuis ce lundi 9 août, le pass sanitaire est obligatoire pour rentrer dans les restaurants, les bars, les trains… De quoi chambouler la vie quotidienne. Et sans pass sanitaire, les vacances ont un goût amer. 

Les vacanciers venus se faire tester ce matin au centre de Saint-Malo disent ne pas avoir fini leur parcours sanitaire. La deuxième dose est pour bientôt. En attendant, il faut se ruer dans les pharmacies ou centres, comme celui-ci, pour se faire tester. 

Ici, dans ce lieu éphémère, entre 250 et 300 tests seront effectués par jour. Les résultats sont délivrés en 20 minutes. Situé au 2 rue Nicolas-Bouvier, le centre est ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 18h sans rendez-vous. 

La priorité reste la vaccination, mais dans les pharmacies de la ville, le nombre de personnes demandant des tests est de plus en plus important. Nous avons voulu faciliter à toutes les personnes qui fréquentent notre ville l’accès à l’ensemble de ces lieux”, confie Gilles Lurton,  le maire de Saint-Malo.

Les pharmacies bretonnes débordées 

A Saint-Servan, les pharmacies sont débordées depuis lundi. L’ouverture de ce centre soulage les professionnels, “je suis très content”, confie un d’entre eux. Ce pharmacien malouin affirme avoir embauché un professionnel de santé depuis lundi et pour trois semaines, spécialement pour effectuer des tests antigéniques.

Depuis le début de la semaine, la demande de tests dans sa pharmacie a augmenté. Ces dernières semaines, dans son officine 15 tests étaient effectués quotidiennement. Depuis lundi, ce sont maintenant 80 tests qui sont réalisés par jour. Une grande majorité de ses patients sont des vacanciers qui veulent profiter des restaurants, des activités nécessitant un pass sanitaire. 

Et il n'y pas que dans la cité corsaire que les pharmacies sont saturées. A Ploumanac'h, dans la commune de Perros-Guirec dans les Côtes d'Armor, les files d'attente devant les pharmacies ne cessent de s'allonger depuis le début de la semaine. Plus de 45 minutes d'attente pour se faire tester dans la Maison des Traouïero, le centre de dépistage de la commune. Idem à la pharmacie de Ker Uhel à Lannion. 

A Ploumanac'h, la file d'attente devant la Maison des Traouïero de Ploumanac'h (Perros-Guirrec).
A Ploumanac'h, la file d'attente devant la Maison des Traouïero de Ploumanac'h (Perros-Guirrec). © Benoît Thibault / France Télévisions

A 11h passé, de nombreux vacanciers patientent encore. Ils font la queue depuis 9h. A l'intérieur, une soixantaine de personnes attendent leur résultat. Tous sont soulagés d'avoir un test à faire que tous les trois jours et non plus deux. En effet, depuis lundi 9 août, le test négatif est désormais valable 72 heures, au lieu de 48 heures auparavant. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société