Gaïago, l'entreprise bretonne qui stimule naturellement la vie dans les sols pour favoriser la croissance des plantes

Stimuler la vie dans les sols pour limiter l'usage de la chimie, c'est le pari de Gaïago. Implantée à Saint Malo, cette socièté élabore des produits naturels pour stimuler la vie des micro-organismes dans le sol, et par conséquent, agir sur la croissance des plantes.

Entreprise Gaïago Saint Malo
Entreprise Gaïago Saint Malo © Gilles Raoult France Télévisions

Si vous parlez de transition écologique, il y a bien une entreprise qui mérite d'être cité. C'est la start-up Gaïago. En effet, cette entreprise créée en 2014 par des agriculteurs et des ingénieurs agronomes se donne pour mission de vouloir redynamiser les sols, grâce à des solutions naturelles. Avec en ligne de mire la diminution des apports en produits phytosanitaires.

"Cette idée de créer des produits pour les sols est venu de Francis Bucaille (le fondateur de Gaïgo)" explique Samuel Marquet Cofondateur et directeur général de Gaïago.

"Dans l'observation des sols partout dans le monde, il a vu qu'il y avait des caractéristiques communes aux sols et qu'il fallait réveiller la microbiologie des sols. Que cela avait un impact direct sur la croissance des plantes et la santé des plantes" poursuit-il.


Une composition gardée secrète

Basée à Saint-Malo, cette entreprise élabore des solutions à base de produits naturels, qui s'épandent sur les sols pour stimuler la vie des micro-organismes.

Cette solution est un assemblage de matières premières naturelles, des minéraux, des molécules organiques et des extraits végétaux, dont la composition est gardée secrète.

"Nous avons isolé une bactérie, présente dans tous les sols européens, qui a une capacité à produire de grandes quantités d’enzymes et d’acides organiques qui vont solubiliser les éléments minéraux du sol et permettre une nutrition plus équilibrée de la plante" résume Samuel Marquet.

 

C'est dans ce local, à l'abri des regards indiscrets que les solutions Gaïago sont formulées pour ensuite être expédiées vers l'Europe.
C'est dans ce local, à l'abri des regards indiscrets que les solutions Gaïago sont formulées pour ensuite être expédiées vers l'Europe. © Gilles Raoult

 

Un retour d'expérience positif

Quentin Collin et Arnaud Rouaux sont deux agriculteurs qui produisent des fruits et des légumes, sous serres et en plein champs, dans le nord de l'Ille-et-Vilaine. Ils utilisent les produits Gaïago depuis plusieurs années.

Leur retour d'expérience est très positif. Quentin a depuis quitté le circuit des grandes et moyennes surfaces, et ensemble ils ont ouvert un magasin de producteurs à Dol-de-Bretagne. Dans ses serres, Quentin Collin n'utilise pas de pesticides et épand les produits Gaïago sans masque ni équipement particulier. 
 

Aujourd'hui, j'ai une terre beaucoup plus aérée, plus meuble, les végétaux poussent mieux, ils sont plus lourds et sur les plants de tomates, j'ai plus de tomates qu'auparavant, le calcul est donc rapide : c'est positif et en plus je n'utilise plus d'équipement pour épandre la solution que cette entreprise me fournit. Cela me coûte environ 100 euros à l'hectare.

Quentin Collin, maraîcher


"Autre avantage, ma terre que je devais retourner auparavant dans la serre avec des petits engins pour la rendre plus meuble avant de semer, est devenue beaucoup plus aérée. Cela ramène de la vie dans le sol et ça fait le travail à notre place au bout de quelques années. Je n'utilise presque plus le décompacteur" rajoute-t-il.

 

Le magasin de producteur de Q.Collin et A.Rouaux
Le magasin de producteur de Q.Collin et A.Rouaux © Gilles Raoult

 

Alors, comment ça marche?

"D'abord, on va avoir un sol qui va mieux se structurer. Il va donc être plus facile à travailler. C’est donc une économie de gas-oil pour l'agriculteur et la plante peut mieux s’enraciner. Elle est donc capable de mieux emmagasiner l’eau et les minéraux, donc sa nourriture. Elle va donc mieux grandir et être en meilleure santé..." explique Samuel Marquet.

L'entreprise mise donc sur une meilleure connaissance agronomique des sols, pour diminuer les substances chimiques utilisées en agriculture intensive, comme les pesticides et les engrais. Il s'agit pour la plante d'aller puiser dans le sol tout ce dont elle a besoin pour se défendre et grandir.

Loin d'être une potion magique, cette préparation naturelle semble prendre le bon train de la transition écologique. Aujourd’hui, cette recette naturelle intéresse la recherche et des écoles d'ingénieurs s'y penchent sérieusement. L'entreprise, elle, ne cesse de grandir et est présente dans 8 pays en Europe. Plus de 10 000 agriculteurs utilisent ses produits. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie environnement entreprises