• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L’Arctic Sunrise fait escale à St Malo pour une pêche durable: la visite du comité des pêches

© S.B
© S.B

L’Arctic Sunrise, navire de Greenpeace, est arrivé à St Malo. Il y restera 3 jours. Objectif : soutenir un modèle de pêche respectueux de l’environnement.

Par Sylvaine Salliou

Selon Greenpeace, seule une pêche durable peut assurer une mer pleine de poissons et donc un avenir aux pêcheurs. C’est pour sensibiliser que l’Arctic Sunrise,un brise-glace appartenant à l'association écologique Greenpeace, est présent en ce moment sur les côtes européennes. Il est arrivé à Saint-Malo, comme prévu pour défendre la pêche artisanale et dénoncer la surpêche. Le public pourra visiter le bateau et rencontrer des pêcheurs artisans à St Malo, jusqu'à mardi. 
Quand les premiers visiteurs sont arrivés sur le bateau, le président du comité départemental des pêches, Pascal Lecler accompagné d’Isabelle Thomas, députée européenne, membre de la commission pêche ont tenu une conférence de presse pour pour dénoncer l'action de Greenpeace. : "Greenpeace, prédateur des emplois de la filière pêche" pouvait-on lire sur la banderole déployée sur un bateau de pêche.

 / © S.B
/ © S.B

Vendredi dernier, au large de Concarneau, l'Artic Sunrise avait déroulé une banderole dénonçant la surpêche et la responsabilité des politiques dans la raréfaction de la ressource. Hier, la France et l'Espagne se sont mis d'accord sur des échanges de quotas de pêche, ce qui permettra notamment à Madrid de pêcher plus de colins et de baudroies.

Greenpeace à St malo contre la surpêche

Lundi, les pêcheurs de Saint-Malo ont été invités à monter à bord de l'Artic Sunrise.

A la suite de cette visite, Alain Thomas, le vice-Président du Comité Local des Pêches d'Ille-et-VIlaine, a tenu à faire connaître sa réaction dans une lettre ouverte, que nous publions.


Par Alain Thomas

Je suis monté à bord de l’Arctic Sunrise, navire de la flotte de Greenpeace, le lundi 27 mai 2013 dans l’après midi. Mon objectif était de pouvoir écouter et, le cas échéant, de pouvoir exposer certaines idées de manière constructive.

Quelle n’a pas été ma surprise face aux discours tenus par les bénévoles de cette organisation, discours aux allures de réquisitoire contre la pêche et les représentants professionnels !

Quelques mots suffisent pour résumer ce que j’ai entendu : Incompétence des bénévoles, vraisemblablement liée à une profonde méconnaissance du sujet abordé, désinformation du grand public, Dénigrement systématique des élus professionnels.
En effet, comment puis-je accepté, étant moi-même élu professionnel, que nos Comités des Pêches soient, je cite, « des structures à caractère honorifique répondant aux consignes des députés et n’ayant aucun pouvoir ni aucune position à défendre ».

En Ille et Vilaine, comme dans de nombreux autres endroits, nous, professionnels élus, travaillons à faire avancer notre métier par le biais de nos structures, et nous n’avons pas attendu Greenpeace pour mettre en oeuvre une dynamique répondant aux problématiques locales, départementales ou plus larges : Mise en oeuvre depuis plus de vingt ans de mesures de gestion strictes visant à assurer un avenir à nos pêcheries et donc à nos jeunes, Développement des pêcheries alternatives visant à diminuer la pression de pêche et à offrir des produits de qualité, Actions de soutien aux stocks afin de permettre une exploitation pérenne de différentes pêcheries, Mise en oeuvre de périodes de fermeture sur de nombreuses espèces afin de laisser la nature respirer, etc, etc…

Mais, je ne suis qu’un simple pêcheur et nous ne sommes que de simples élus au sein d’une structure n’ayant, selon ces bénévoles, aucune capacité à proposer puisque prenant directement leurs consignes auprès des députés.

Il m’a été dit que le discours serait rectifié, mais, malheureusement, le mal est fait, les messages sont passés !

L’Arctic Sunrise quittera Saint Malo le mardi 27 mai 2013. Les discours tenus à son bord auront profondément dégradé l’image de la pêche. Et nous, en Ille et Vilaine, et comme dans de nombreux autres départements et régions, nous serons encore là et nous continuerons d’oeuvrer pour représenter TOUS les pêcheurs professionnels et pour défendre au mieux leurs intérêts.

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus