Municipales à Saint-Malo : Anne Le Gagne rompt les amarres avec Gilles Lurton et prend le large

Anne le Gagne sur le site du conseil départemental d'Ille et Vilaine / © DR
Anne le Gagne sur le site du conseil départemental d'Ille et Vilaine / © DR

La conseillère départementale centriste Anne Le Gagne a choisi de ne plus faire équipe avec Gilles Lurton pour les municipales de mars prochain. Elle conduira sa propre liste «  centriste et humaniste ». Explications de ce coup de tonnerre.

Par SG/Robin Durand

Tout avait pourtant bien démarré. Le 18 octobre dernier, après une longue réflexion, le député LR Gilles Lurton annonçait sa candidature à la Mairie de Saint-Malo. Et par la même occasion une alliance avec la conseillère départementale centriste Anne Le Gagne. 

Sur le papier,  c’est un binôme prometteur électoralement. Lui, député bien ancré localement. Elle, médecin-gériatre et élue de terrain appréciée. 

De quoi envisager raisonnablement une victoire en mars prochain . Mais la lune de miel n’aura pas duré un mois.
 

Binôme fantôme ?

 
C’est Gilles Lurton qui a annoncé le premier ce lundi matin  le divorce sur Twitter, évoquant “son choix tardif”. 
 

Anne Le gagne, quant à elle, a publié un communiqué quelques heures plus tard qui oblige à lire entre les lignes : “Les semaines qui viennent de s’écouler me conduisent à exercer mon libre-arbitre et à faire un choix" indique le communiqué.

"Je me tourne vers l’avenir en souhaitant une ambition nouvelle pour Saint-Malo… Je souhaite que le futur mandat soit placé sous le signe du « vivre ensemble » ” écrit-elle .

Une divergence sur la gestion de la campagne

D’après nos sources,  il y a eu incompréhension entre les deux élus malouins sur la manière de faire campagne. Le contrat de confiance a été rompue. 

Anne Le Gagne souhaitait une collaboration étroite et transparente, un partage des informations et du débat .  

Joint par notre rédaction, la conseillère départementale explique qu”être maire durant 6 ans, c’est être à l’écoute. C’est aussi animer une équipe, un collectif. Les mandats de maire et de député ne doivent pas s’exercer de la même manière”. 

Les premiers jours de campagne et le management choisi par la tête de liste semblent donc lui avoir laissé un goût amer teinté de déception.
 

Gilles Lurton Fragilisé ?

 
Le départ de l’élue centriste  est bien sûr un coup dur pour le Gilles Lurton. 

Avec ce binôme, le député malouin pouvait se positionner comme un candidat de rassemblement. 

Même s’il bénéficie d’une bonne image et d’une bonne implantation locale, le voila désormais rappelé à son étiquette Les Républicains.
Car Anne Le Gagne souhaite sans états d’âme incarner le courant centriste .

La liste que je vais conduire va puiser très largement dans la société civile, mais j’accepterai sans problème les soutiens du Modem, de l’Udi et de la République en Marche” affirme la conseillère départementale.

Les cartes électorales sont donc rebattues. La candidate a en tout cas choisi de faire sienne la célèbre réplique du Cid de Corneille : “A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus