Municipales à Saint-Malo : Gilles Lurton sera candidat

Gilles Lurton au centre, accompagné par Anne Le Gagne et Jean-Virgile Crance se présente pour les élections municipales / © G. Le Morvan - France 3 Bretagne
Gilles Lurton au centre, accompagné par Anne Le Gagne et Jean-Virgile Crance se présente pour les élections municipales / © G. Le Morvan - France 3 Bretagne

Gilles Lurton sera bien candidat pour les élections municipales et sans aucune investiture. Il fera équipe avec Anne Le Gagne avec laquelle il souhaite construire une liste de 43 personnes dont "la seule motivation sera le bien commun et le service aux malouines et aux malouins."

Par E.C

Alors que Claude Renoult a annoncé ne pas vouloir briguer de second mandat à la mairie de Saint-Malo, Gilles Lurton figurait sur la liste des successeurs potentiels, indiquant jusque là "réfléchir". Sa décision est désormais prise, il sera candidat aux prochaines élections municipales.

Sans investiture, celui qui est aussi député s'engage dans la campagne avec Anne Le Gagne, avec laquelle il souhaite construire une liste de 43 personnes, "une liste qui sera renouvelée et rajeunie" et qui portera le nom "Saint-Malo notre lien" indique-t-il.


Renouer les liens


"Si du travail a été réalisé, le lien a bien souvent été rompu avec la population. Nous devons écrire une nouvelle page pour Saint-Malo, réconcilier les habitants avec leurs élus." estimait-il à propos du bilan de Claude Renoult.

Pour cette première candidature en tant que maire, Gilles Lurton qui vit ici depuis 56 ans affirme son envie de retrouver une cohésion avec les Malouins, de "leur redonner les moyens de s’investir dans leur ville à travers les associations, à travers leur participation à la vie de leur quartier, à travers toute une série d’instances extra-municipales dans lesquelles chacune et chacun peut exprimer sa position comme cela se fait dans de nombreuses autres villes."
 

"Toujours plus forts à deux" c'est comme cela que Anne Le Gagne envisage cette union politique, sans étiquette. "Ici nous sommes au niveau de l'échelon local, les gens attendent de l'humain, du concret, des personnes investies dans la cité et pas d'investiture obligatoirement." 
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus