• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

A Saint-Malo, Stéphane Perrin annonce sa candidature pour les municipales

En 2014, sa liste d’union de la gauche était arrivée deuxième derrière celle de Claude Renoult. Cette fois, le conseiller régional va repartir sans étiquette

Par Gilles Le Morvan

A huit mois des municipales, Stéphane Perrin a donc officialisé sa candidature.

En 2014, le conseiller régional était arrivé en deuxième position avec 30, 6% des voix, devant René Couanau, le sortant, 28,1%, mais derrière Claude Renoult, 41,3%, qui avait accédé à la mairie

A l’époque, estampillé PRG, il avait emmené une liste d’union de la gauche. Cette fois-ci, il a décidé de repartir sans étiquette :


"Les compétences plutôt que les appareils politiques" 


"Je  n'ai pas sollicité d'investiture", explique Stéphane Perrin. "A titre personnel, je suis au Mouvement radical et dans la majorité régionale, mais je préfère m'appuyer sur des compétences, plutôt que sur des appareils politiques. Mes co-listiers ont tous fait leur preuves, à travers leurs engagements professionnels ou associatifs.  
 

"Pour que Saint-Malo retrouve de la sérénité"


« Si je suis candidat, ajoute Stephane Perrin, c'est pour que Saint-Malo retrouve de la sérénité. Qu'on en finisse avec les crispations. Que la population soit de nouveau associée aux projets"

"J'ai informé Jean-Yves Le Drian, et Loig Chesnais-Girard de ma décision, indique-t-il. Ils ne m'ont pas découragé."

Agrégé d’économie, Stéphane Perrin a 40 ans, il enseigne en classes préparatoires. Il est le deuxième à annoncer sa candidature à Saint-Malo, après Michel Prual, le président du comité de quartier de la Flourie. 

















 

Sur le même sujet

Portrait d'une femme atteinte par la maladie de Lyme

Les + Lus