• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Route du Rhum : dans le sillage des Class 40 à l'entraînement

Tangy Leglatin, l’entraîneur des Class 40 / © F3
Tangy Leglatin, l’entraîneur des Class 40 / © F3

Ils sont 53 à s'aligner sur la ligne de départ de la Route du Rhum, dont une quinzaine à pouvoir prétendre au podium. Depuis 2006,  le niveau de la Class 40 est particulièrement relevé. Elle compte même le seul entraîneur privé de skippers, Tanguy Leglatin.
 

Par Stéphane Grammont


Le Lorientais Tanguy Leglatin conseille une soixantaine de navigateurs, comme Louis Duc, l'un des skippers les plus expérimenté de la Class 40.

Le normand va prendre le départ de sa deuxième Route du Rhum. S'il avait dû abandonner en 2010, il s'aligne cette fois avec un tout nouveau bateau, sur lequel il doit multiplier les entraînements.

Étalonnage


" Quand on sort un bateau, il faut s’étalonner par rapport à la concurrence" explique Louis Duc, "on savait qu' il y avait des gros points forts notamment dans la brise, mais il fallait optimiser le bateau notamment pour tout ce qui est dans le petit temps".

En Class 40, ils seront 53 cette année à prendre le départ du Rhum. Qu'ils soient skippers expérimentés ou marins moins aguerris, les entraînements auxquels ils sont une petite quinzaine à participer servent a améliorer les performances de chacun.
 

Le stress du départ


"Avec leurs expériences diverses et variées, on peut se dire que le niveau est relativement homogène, c’est ce qu’on a vu sur les entraînements de septembre" raconte Tanguy Leglatin. "Et le niveau est en train de se resserrer petit à petit" poursuit-il. Ce qui promet de belles bagarres dès le départ.

"De prendre des départs avec les autres, d’être au contact des bateaux, ce sont des situations que l’on n'a pas souvent au large" explique Luis Duc, " et au début de la course, nous sommes souvent stressés, les entraînements nous mettent à l'aise". 

Avec une dizaine d'autres skippers, Louis Duc est l'un des prétendants à la victoire cette année. Même s' il le sait, sur l'eau tout peut arriver. Mais il a gagné en expérience et en confiance grâce aux entraînements. 
 
Dans l'entraînement des Class 40 avant la Route du Rhum
Isabelle Rettig, Catherine Bazille

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus