Route du Rhum 2022 : Yoann Richomme vainqueur en Class40, quatre ans après sa première victoire !

Le Morbihannais Yoann Richomme a franchi la ligne d'arrivée de la 12ème Route du Rhum Destination Guadeloupe à 12 heures 23 minutes et 49 secondes (heure de Guadeloupe) ce mercredi 23 novembre. Le tenant du titre en Class40 double la mise, après 14 jours 3 heures 8 minutes 40 secondes de traversée de l'océan Atlantique. Joli doublé en seulement deux participations.

La météo ne l'a pas aidé à contourner la Guadeloupe, mais Yoann Richomme est enfin arrivé à Pointe-à-Pitre. Le skipper du Class40 Paprec Arkéa a franchi la ligne d'arrivée à 12h 23min et 49 secondes, heure locale.

"Il y a beaucoup de fierté ! a réagi le Morbihannais à l'arrivée.

"Il faut réunir tellement d'ingrédients, tellement de petits détails pour y arriver. J'étais confiant sur la capacité de faire un bon résultat mais l'emporter, je pensais que ça allait être un autre dossier."

Yoann Richomme, skipper Paprec Arkéa

Vainqueur malgré sa pénalité

Le marin de 39 ans, originaire de Fréjus mais Lorientais depuis plusieurs années, a mené la course durant quasiment toute la traversée, rattrapant stratégiquement le retard pris au moment du départ.

Le Morbihannais avait en effet, il y a 14 jours (mercredi 9 novembre), franchi la ligne de départ un peu trop rapidement. Comme quelques autres participants, il avait écopé d'une pénalité : 4 heures sans bouger.

"Je me suis tiré une balle dans le pied dès le départ avec ces quatre heures de pénalité, ce n'était pas bien parti..."

Yoann Richomme, vainqueur de la Route du Rhum 2022 en Class40

Yoann Richomme a effectué sa pénalité dans les heures qui ont suivi, alors qu'il était encore au large des côtes bretonnes. Un retard, que le skipper a ensuite très vite rattrapé.

Beau doublé et temps amélioré

C'est que le tenant du titre en Class40 avait à cœur de réaliser le doublé. Quatre ans après sa première victoire (traversée réalisée en 2018, en 16 jours 3 heures 22 minutes et 44 secondes), Yoann Richomme améliore de 2 jours son temps de traversée.

Cette année, c'est en effet en 14 jours 3 heures 8 minutes et 40 secondes qu'il a rejoint Pointe-à-Pitre. Un temps qui lui a semblé bien long dans les dernières heures, tellement les conditions météo ne l'ont pas aidé à contourner l'île guadeloupéenne.

"Honnêtement c'était très dur. J'ai dû freiner le bateau parfois. Le bateau était infernal. Je ne sais pas ce que c'est en Imoca (je vous en parlerai l'année prochaine), mais en Class40 c'est vraiment ingrat" a réagi le skipper qui prévoit de faire le prochain Vendée Globe.

C'est le seul des quatre tenants du titre engagés dans cette 12ème édition à conserver la 1ère place dans sa catégorie. Les trois autres (Francis Joyon en Ultim, Armel Tripon en Ocean50 et Paul Meilhat en imoca) ont en effet tous cédé leur place de leader cette année.

Derrière lui, deux skippers étaient au coude à coude pour la 2ème place dans cette catégorie : Ambrogio Beccaria sur Allagrande Pirelli et Corentin Douguet sur Queguiner Innoveo.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité