La Route du Rhum : “un rêve de gosse que je réalise à 50 ans”, Erwan Thibouméry

Erwan Thibouméry prend le départ de la Route du Rhum ce dimanche / © France 3 Bretagne - T. Peigné
Erwan Thibouméry prend le départ de la Route du Rhum ce dimanche / © France 3 Bretagne - T. Peigné

Que la route pour arriver au Rhum est longue et difficile parfois. Alors qu'enfant il a assisté à de nombreux départs de la transatlantique, le Malouin Erwan Thibouméry voit enfin son rêve de gosse se réaliser : participer en tant que skipper à la Route du Rhum.

Par Thierry Peigné

"J'ai frissonné à chaque départ quand j'avais 10 ans, 14 ans et 18 ans" explique le Malouin qui réside à Saint-Briac.


Le skipper qui a déjà traversé 17 fois l'Atlantique s'apprête à le faire pour la 18ème fois : "mais cette fois, je vis mon rêve réalisé, m'aligner au départ de la Route du Rhum, c'est énorme" nous confie ému le navigateur.

Erwan Thibouméry s'élancera dimanche sur son catamaran de 50 pieds "Gold.fr pour Bioniria" dans la catégorie des Rhum Multi. Son objectif est clair : arriver à boucler l'épreuve sans encombre pour cette première participation. "40 ans que j'attends cela" précise le skipper.

À quelques dizaines d'heures du départ, amis et proches se succèdent sur le bateau pour lui apporter leur soutien. 


Le dernier à se qualifier pour la course

Le skipper a été le dernier à se qualifier pour la course. Son démâtage en avril dernier, l'avait obligé à changer de mât, une facture de plusieurs dizaines de milliers d'euros et des semaines de retard dans la préparation du catamaran.

En s'associant avec Bioniria Fundation, le Malouin va s'attacher à ce que cette traversée lui permette de faire la promotion de la préservation de la planète. C'est l'occasion de mettre en lumière le biomimétisme qui désigne un processus d'innovation et qui est à la fois une ingénierie s'inspirant des formes, matières, propriétés et fonctions du vivant.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus