Cet article date de plus de 6 ans

Le Fort du Petit Bé sur Airbnb : "une projection dans le temps vraiment extraordinaire"

Si l'idée de dormir dans un fort Vauban vous traverse la tête, direction Saint-Malo et le fort du Petit Bé au large de la cité corsaire. Son propriétaire le loue sur un site d'hébergement en ligne pour financer la fin du chantier de restauration.
Le Fort du Petit Bé, loué par son propriétaire afin de financer les travaux de restauration
Le Fort du Petit Bé, loué par son propriétaire afin de financer les travaux de restauration © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Sa silhouette vous est certainement familière si vous fréquentez Saint-Malo. Le Petit Bé, un fort Vauban situé à quelques encablures de la ville close est depuis près d'une vingtaine d'années en cours de restauration. C'est un particulier désormais retraité qui le restaure à ses frais. Et plusieurs fois par semaine, Alain Etienne Marcel se rend sur le fort en quelques minutes de bateau à partir de Dinard.

Classé monument historique


Le fort Vauban du Petit Bé à quelques centaines de mètres des remparts de la cité malouine
Le fort Vauban du Petit Bé à quelques centaines de mètres des remparts de la cité malouine © I. Rettig
Le fort se situe à quelques centaines de mètres des remparts. Conçu par Vauban à la fin du XVII siècle pour protéger Saint-Malo des attaques ennemies, anglaises ou hollandaises, le fort équipé de 19 canons pouvait abriter 160 hommes. En 1885 le Petit Bé est abandonné par l'armée, puis cédé a la ville de Saint-Malo. Classé monument historique en 1921, il n'en est pas moins pillé pendant des décennies. (Plus de précisions plus bas).

Le proposer à la location


En 2000, Alain Etienne Marcel, ancien huissier de justice, l'acquiert et se lance dans sa restauration. Ce féru de vieilles pierres, passionné par Vauban y consacre depuis, tout son temps libre et son argent. Mais il reste encore beaucoup à faire. Et pour financer la fin du chantier, le propriétaire le propose à la location via un site de location en ligne entre particuliers  AirBnb . Un bien unique et rare dans le catalogue de la plateforme communautaire américaine.  

Un confort austère


Un confort spartiate attend les touristes
Un confort spartiate attend les touristes © I. Rettig
L'hébergement est cependant plus que sommaire, voire même spartiate comparé au confort des belles demeures en location dans la région. A l'intérieur, peu de choses ont changé depuis Vauban et l'aménagement est réduit au strict minimum. Et pas question pour Alain d'engager des travaux qui dénatureraient le fort.

Reste que le site exceptionnel devrait attirer les amateurs de monuments historiques et de lieux insolites. Passer une nuit dans un fort en pleine mer face à Saint-Malo a néanmoins un coût : au minimum 600 euros pour deux personnes.



durée de la vidéo: 02 min 45
Fort du Petit Bé ouvert à la location

 


Pour les bourses les plus modestes


Le Petit Bé, juché sur un rocher, vit au rythme des marées et de la météo. L'accès se fait en bateau ou à pied. Pour les bourses les plus modestes, le fort reste ouvert au public pendant la journée, moyennant six euros. La durée d'ouverture peut varier entre 30 minutes et quatre heures, une dizaine de jours par mois. Et Alain y assure les visites, en plus du ponçage, du rabotage ou du ramonage des six cheminées...

La visite est "une projection dans le temps vraiment extraordinaire", résume Wendy, venue de Bruxelles. Timothée, 8 ans, a de son côté "adoré les histoires de batailles contre les Anglais et grimper sur les canons".  

 "D'ici à huit ans", Alain-Etienne Marcel espère achever la restauration du Petit Bé et le transmettre à ses deux filles "afin de perpétuer la mémoire de ce patrimoine militaire".

Le fort Vauban du Petit Bé. Un peu d'histoire.
À la fin du XVII° siècle, la guerre maritime entre Français, Anglais et Hollandais fait rage. Au coeur de cette bataille économique et militaire, Saint-Malo est en passe de devenir le premier port de France. Il devient urgent de défendre la fameuse cité corsaire. Louis XIV mandate l’architecte Vauban pour mettre en oeuvre une défense militaire.

Au centre de ce dispositif de fortifications, le Petit Bé. Il se situe à 700 mètres des remparts de Saint-Malo et à quelques encablures du Grand Bé. Pouvant accueillir une garnison de 160 hommes lors des sièges, ce fort était armé de 19 canons et de deux mortiers. Il se compose d’une vaste plateforme, d’un bâtiment sur trois niveaux et de deux bastions.

Jusqu’en 1885, il est propriété de l’armée française qui l’occupe et l’entretient. Passé cette date, il est déclassé militairement, et confié à la ville de Saint-Malo. Bien que classé Monument Historique en 1921, le Petit Bé sera délaissé pendant plus d’un siècle. À partir du 1er Janvier 2000, un bail emphytéotique d’une durée de quarante ans est passé entre la ville de Saint-Malo et un particulier afin d’engager des travaux de restauration et d’ouvrir le Petit Bé au public. Depuis, de nombreux travaux ont été réalisés et des visites guidées permettent aux promeneurs de découvrir l’histoire du Petit Bé.

Source http://www.petit-be.com/
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite patrimoine tourisme