Saint-Malo : l'horizon s'éclaircit pour l'école supérieure maritime

L'avenir de l'école supérieure maritime de Saint-Malo s'éclaircit. Après des incertitudes quant à une éventuelle fermeture, son maintien semble désormais assuré. Le Premier ministre a officialisé l'annonce ce mardi.

Soulagement à Saint-Malo, alors que des nuages s'amoncelaient depuis des mois au dessus de l'Ecole supérieure maritime de la ville, la nouvelle de son maintien est confirmée. Une décision, entérinée lors du Comité Interministériel de la Mer à Brest le vendredi 17 novembre, a été officialisée par le Premier ministre Edouard Philippe ce mardi 21, lors des Assises de la Mer au Havre. La Cour des Compte avait notamment pointé il y a quelques temps la co-existence dispendieuse de quatre écoles maritimes en France. Ces quatre sites dépendent d'ailleurs désormais d'une seule direction nationale.

Un enjeu de taille pour la Cité corsaire


Cette école supérieure maritime de la Cité Corsaire, accueille 250 élèves, qu'elle forme aux métiers d'officiers mécaniciens pour la marine marchande. Une institution créée il a quelque 350 ans sous Colbert, et partie intégrante du paysage malouin. L'actuel bâtiment se trouve dans Saint-Malo intra-muros, mais c'est hors des murs de la vieille ville, que son avenir devrait désormais continuer à s'écrire puisqu'un nouveau bâtiment sera construit près de l'IUT et du lycée maritime de Saint-Malo avec le soutien de la Région Bretagne.


Les précisions du maire de Saint-Malo, Claude Renoult


Le reportage de Gilles Le Morvan et Jean-Michel Piron (21/11/2017) :


L'École Nationale Supérieure Maritime de Saint-Malo reste à St-Malo (35) Intervenants: Elie, Étudiant en 2ème année à l'Ecole Nationale Supérieure Maritime - Lucas, Malouin, étudiant en 2ème année à l'ENSM - Fabrice Chapon, Enseignant à l'ENSM de Saint-Malo

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité