• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Malo: la marche de soutien aux Urgences réunit près de 250 personnes

Mercredi 6 février 2019 soignants, patients et citoyens ont marché ensemble pour défendre les urgences de l'hôpital de Saint-Malo / © S.Breton
Mercredi 6 février 2019 soignants, patients et citoyens ont marché ensemble pour défendre les urgences de l'hôpital de Saint-Malo / © S.Breton

Soignants, personnels et citoyens ont manifesté ce mercredi après-midi dans les rues de la ville pour soutenir les Urgences de l'hôpital de Saint-Malo.

Par Maylen Villaverde

Le personnel des Urgences mais aussi de nombreux soignants et administratifs des autres services se sont retrouvés ce mercredi après-midi pour une marche entre l'hôpital et l'Hôtel de ville. A leur côtés de nombreux citoyens venus les soutenir, conscients de l'importance d'avoir dans leur commune un service des Urgences qui assure ses missions.

Pour les salariés des urgences cette mobilisation fait "chaud au coeur" même si dans l'assemblée ils n'ont vu aucun élu.

Voilà trois semaines et demi que les Urgences de Saint Malo sont en grève pour dénoncer les conditions de travail et d'accueil des patients.  Cet hôpital créé en 2001 a été prévu pour accueillir 20 000 patients par an. En 2018 ils ont pourtant reçu 41 000 personnes.


Des réponses insuffisantes de l'Agence régionale de Santé



En début de semaine une intersyndicale était reçue par l'Agence régionale de Santé à Rennes. Celle-ci a fait quelques propositions qui vont dans le sens des salariés comme l'ouverture d'un poste de brancardier et d'un poste d'infirmier de nuit, ainsi que la création d'une unité d'hospitalisation de très courte durée d'une capacité de 6 lits. Mais pour les grévistes cela est loin d'être suffisant, d'autant qu'aucune garantie écrite ne leur a été donnée, expliquent ces derniers.


Grève reconduite



Une assemblée générale s'est tenue devant l'hôtel de ville à la fin de la marche au cours de laquelle les salariés en grève ont décidé de reconduire le mouvement pour 24 heures. Ils doivent être reçus jeudi par la dircetion de l'hôpital.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Emmanuel Rollin

Les + Lus

Les + Partagés