Saint-Malo : le projet immobilier de Rotheneuf empêché par le tribunal administratif

Le Tribunal administratif de Rennes a choisi de protéger les zones humides de Rotheneuf à Saint-Malo. Après deux années de contencieux, le projet immobilier de 800 logements ne pourra pas se faire. Une association de riverains et Eaux et Rivières de Bretagne se félicitent de la décision. 

Le tribunal administratif de Rennes annule l'arrêté permettant le projet immobilier de la frange sud de Rotheneuf à Saint-Malo.
Le tribunal administratif de Rennes annule l'arrêté permettant le projet immobilier de la frange sud de Rotheneuf à Saint-Malo. © Rotheneuf Environnement

Le tribunal administratif de Rennes a annulé cette semaine l’arrêté préfectoral "loi sur l’eau du 24 octobre 2016" permettant l’aménagement de la "Frange Sud de Rothéneuf". Une décision qui empêche désormais le projet immobilier, qui prévoyait la construction de 800 logements dans ce quartier de Saint-Malo. "Les zones humides de Rothéneuf l’ont échappé belle ! Plus de 25 hectares d’espaces naturels ont été menacés par un projet de l’ancien temps portant création de 800 logements  à 500 mètres du littoral", se réjouit l'association environnementale Eau et Rivières de Bretagne, qui évoque "une décision exemplaire du Tribunal".

La richesse et la biodiversité de ces zones humides

Thilo Hane, présidente de l'association Rothéneuf Environnement, créé pour la protection de ces zones humides nous confiait il y a quelques mois "Elles sont fondamentales. Ce sont elles qui vont absorber le trop plein d'eau, ce sont elles qui vont le restituer derrière. Elles permettent à la biodiversité de s'épanouir, de se nourrir aussi. Elles font partie de notre cadre de vie et on aimerait vraiment les préserver"

L'association Eau et Rivières de Bretagne recense de son côté que cet espace désormais protégé, abrite, "6 habitats d’intérêt communautaire dont 1 prioritaire, 2 espèces animales d’intérêt communautaire, 198 espèces florales dont 9 d’intérêt patrimonial, 36 espèces d’oiseaux dont 26 protégées, 5 espèces d’amphibiens protégés, 1 espèce de reptile protégée et 4 espèces de mammifères dont 1 quasi menacée".

La frange sud de Rotheneuf à Saint-Malo
La frange sud de Rotheneuf à Saint-Malo © Rotheneuf Environnement

La fin de deux années de contencieux ?

La Mairie a maintenant deux mois pour faire appel de la décision, mais la municipalité malouine a manifesté à plusieurs reprises, son engagement à s’en tenir à la décision de justice. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société environnement