VIDEO. A Dinard, voici l'une des expositions phares de l'été à la villa des Roches brunes

durée de la vidéo : 00h02mn15s
De grandes toiles, des masques, de la sculpture, de l'art décoratif, de la liberté et de l'étrange, dans l'exposition "Elizabeth et Gérard Garouste, l'art à la source". ©Colombine Denis, Léa Sombret et Guillaume Lancien - France Télévisions

Leurs œuvres sont présentées ensemble pour la première fois. Celles d'une designer de renom et en regard, celles d'un sculpteur et peintre, non moins connu. Couple à la ville, les deux artistes Elizabeth et Gérard Garouste ont mené chacun des parcours très différents, avec des univers singuliers, réunis dans la grande exposition estivale de Dinard cet été.

Il est peintre et sculpteur. Elle dessine des objets et crée des meubles. La grande exposition de l'été à Dinard, réunit pour la première fois le couple d'artistes, Elizabeth et Gérard Garouste. Une exposition, où le visiteur pourra croiser de grandes toiles, des masques, de la sculpture, de l'art décoratif, de la liberté et de l'étrange.

Elizabeth redécouvre ainsi son portrait, une toile peinte en 2003 par son mari, Gérard : une femme dont le corps est une chaise. "C’est une vision que j’ai l’habitude de voir dans les tableaux de Gérard, où très souvent les membres sont de différents côtés. En plus, je suis un peu "en meuble", ce qui correspond à mon travail" note la designer.

Plus loin, est exposé l’une des pièces majeures de Gérard Garouste, la “Dive bacbuc”, “une installation drolatique sur la lecture de Rabelais”, l’un des auteurs que l'artiste a redécouverts avec un philosophe :

"On a travaillé ensemble sur Cervantes, sur Rabelais et puis évidemment sur le Talmud, qui sont des sources d'inspiration extraordinaires. Il y a l'exégèse, mais pour un peintre, c'est hallucinant."

On va retrouver chez eux, une certaine beauté étrange, qui est à la frontière entre le familier et l'imaginaire poétique.

Laura Goedert

Commissaire de l'exposition "Elizabeth et Gérard Garouste, l'art à la source"

"Ils sont sur deux univers complètement différents, explique ainsi Laura Goedert, Commissaire de l'exposition. Un côté très érudit, très intellectualisé chez Gérard, alors que chez Elizabeth, on va retrouver une sorte de spontanéité assez incroyable. Et paradoxalement, il y a quelques chose qui va les lier, on va retrouver chez eux, une certaine beauté étrange, qui est à la frontière entre le familier et l'imaginaire poétique, qui fonctionne assez bien."

Une exposition avec vue sur la Côte d’Émeraude, dans la Villa des Roches brunes, les deux artistes redécouvrent leurs créations sous un nouveau jour. "Une œuvre, un tableau, une sculpture, que ce soit pour Elizabeth ou pour moi, quand on est dans un nouveau lieu, ça prend une nouvelle dimension. Et là, il y a une vraie surprise, et ça fait très plaisir !" se réjouit l'artiste.

Cette exposition est aussi un hommage à La Source, association crée par le couple Garouste au début des années 90, pour emmener les enfants en difficulté sur les chemins de la création artistique. 

L'exposition "Elizabeth et Gérard Garouste, l'art à la source" à La Villa Les Roches Brunes jusqu'au 6 octobre et au Palais des Arts et des Festivals à Dinard jusqu'au 1ᵉʳ septembre.

(Avec Colombine Denis)

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité