Quand la musique drone, l’électro et le rock ouvrent les portes des salles d’exposition : le festival Autres Mesures fait le plein

La musique minimale, les styles ambiants ou drones ont rendez-vous sur Rennes. Le festival Autres Mesures présente onze soirées musicales au cœur de lieux d'exposition ou dans des fosses habituées aux concerts.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

“La musique ambient ou drone, je n’écoute que ça au casque, au boulot ou dans la rue” confie François. Nul doute que ce Rennais amoureux de musique minimaliste, de cinéma et de découverte fait partie du public qui tente d’obtenir une place pour les différentes soirées-concerts du festival Autres Mesures.

Il devra être rapide notre quadra mélomane car ces soirées font le plein. Tout juste sortie des Trans Musicales, Rennes vibre pour 11 soirées-concerts proposées autour de musiciens reconnus comme Olivier Mellano, Bertrand Belin, Rosemary Standley ou Sarah Davachi.

Autres Mesures promène son public du mois de janvier à mi-février dans des lieux d’expositions comme le Frac, le Musée des Beaux-Arts ou dans de vraies salles pour les concerts, l’Antipode ou l’Opéra.

Et c’est dans l’écrin de la place de la mairie que le festival a ému le public venu assister à la double carte blanche d’Olivier Mellano. Le guitariste rennais s’est offert deux soirées, les 9 et 10 janvier, autour du compositeur Moondog et du pianiste Gabriel Fauré. “Mais qui sont ces gens que l’on ne voit jamais chez nous” souffle un membre de l’opéra en observant la salle quasi comble.

Lire : "Tout autour, il y a la mer ". Sur la presqu'île de Quiberon Bertrand Belin se confie à Gaëtan Roussel

La musique Drone à l'honneur

Ce public plus habitué aux concerts dans des bars ou des lieux alternatifs s’est régalé de la voix d’un Bertrand Belin ou de la chanteuse du groupe Moriarty qui se sont mis au service des compositions de Moondog et de son style à la richesse rythmique étonnante. “Les envolées musicales m’ont totalement émue” confie une spectatrice après le concert. “C’était calme, posé, mais tellement riche en émotions”.

Lire : Olivier Mellano, sur la terre comme au ciel

Ce style de musique classé sous les étiquettes Ambient, Drone, Minimalist sont à la base des compositions des artistes les plus populaires. Les stars mondiales Billie Eilish ou Daft Punk ne cachent pas leurs inspirations pour l’un des maîtres de cette tendance musicale : Philipp Glass.

Des concerts au milieu des œuvres d'art

Pour cette 9e édition, l’américaine Sarah Davachi donne rendez-vous aux Rennais dans la salle du Frac de Bretagne pour l’écouter interpréter ses harmonies simples et subtiles au son de son orgue. Un concert intimiste pensé “pour répondre aux expositions du lieu qui nous accueille” assure Jean Sébastein Nicolet, co-programmateur du festival. “Jouer dans des lieux d’expositions est l’âme de notre festival. Cela permet au public de venir gratuitement écouter et d’aller et venir en fonction de leur attrait au style musical pour profiter autant de l’artiste présenté que des œuvres du lieu”.

Si l’ADN du festival de musique contemporaine de Rennes se niche dans les centres d’art, Autres Mesures a pris également ses quartiers dans les salles de spectacles de Rennes. Des lieux qui permettent d’offrir des résidences de créations avant de présenter un set travaillé pour l’occasion. À l’image du concert proposé par le collectif Ensemble 0, associé à l’artiste Peter Broderick, qui mêleront leurs sons minimalistes pour une soirée à l’auditorium du conservatoire de Rennes. Les élèves du lieu sont associés à cette création. Ils bénéficieront d’une journée de répétition avec ces figures emblématiques de l’Ambient avant de partager la grande scène du conservatoire du Blosne.

Sans oublier le rock

Pour les amoureux de rock déjanté, l’un des plus vieux groupes de Rennes, la STPO, sera présent pour fêter ses 40 ans de scène aux Ateliers du Vent. Ce groupe très original n’a pas peur de reprendre des standards du rock mais en les chantant à l’envers. Les membres de la Société des Timides associent absurde et guitare électrique et jurent d’être une forme de rock poétique et dadaïste. Des sonorités brutes qui résonnent et resteront en tête du public Rennais.